Précisions du vice-amiral Norman sur le port de l’uniforme par les anciens combattants

0
Près de 480 convives ont assisté au Gala Leadership 60, dont Peter MacKay, ministre de la Défense nationale et le Général Tom Lawson, le nouveau chef d’état-major de la Défense et le Lieutenant-général, l’honorable Roméo Dallaire (retraité), sénateur. (Photo: Mario Poirier)
Uniforme ou pas uniforme lors de dîners de gala pour les anciens combattants? (Archives/Mario Poirier)

Sans doute avez-vous entendu parlé de cette controverse comme quoi des informations indiquent que la marine du Canada a émis une directive demandant aux anciens combattants d’obtenir la permission de porter leur uniforme lors d’événements spéciaux. Le vice-amiral Mark Norman, commandant de la Marine royale canadienne, a tenu à faire une mise au point:

La Marine royale canadienne (MRC) tient les anciens combattants en très haute estime et elle n’a aucunement l’intention ni l’autorité de restreindre le port des anciennes tenues réglementaires, comme les modèles portés en temps de guerre. Les coiffures militaires historiques, les médailles et les uniformes qui ne sont plus utilisés sont explicitement exclus de notre autorité. Il importe que nous encouragions les personnes à continuer à les porter afin de souligner leur service militaire antérieur et les sacrifices qui y sont associés.

L’ordre avait simplement pour but d’informer les militaires en service (et, par extension, les militaires à la retraite qui sont toujours affiliés à la MRC par l’entremise de nos mess et d’autres organisations sous notre gouverne) des protocoles découlant d’un règlement de longue date ayant trait au port des uniformes actuellement en vigueur, plus particulièrement, la tenue de mess (soirée d’apparat), après le départ à la retraite. Ce modèle précis d’uniforme existe toujours et il est porté par des militaires en service actif. Il est donc important d’éviter toute confusion d’identité entre les militaires en service actif et ceux qui sont à la retraite et qui ne sont plus assujettis aux mêmes règles et attentes que leurs collègues en service.

Le but recherché est de nous doter d’un processus qui respecte à la fois le règlement ainsi que les honneurs qui touchent les personnes qui ne sont plus en service actif.

À l’origine

La controverse est née de plusieurs plaintes formulées par des officiers de la Marine lors d’un dîner d’un gala pour la commémoration de la Bataille de l’Atlantique au début du mois de mai.

Lors de ce dîner plusieurs officiers à la retraite auraient en effet portés leur uniforme officiel, ou leur «mess kit» (la tenue de mess), ce qui aurait déplu à certains officiers de «l’active».

«La tenue de mess est un uniforme officiel des membres en service actif et ne doit pas être porté après la retraite, a écrit un officier supérieur de la marine dans un courriel à un organisateur de Gala. Cela va clairement contre les Ordonnances et règlements royaux et ne peut être toléré».

En ce qui concerne la tenue de mess, une Foire aux Question de la direction d’histoire et patrimoine de la Défense nationale précise que:

Bien que la tenue de mess (tenue réglementaire n° 2) soit achetée par le militaire, il s`agit d`un uniforme dont le port est régi par les règlements susmentionnés s’appliquant aux autres types d’uniformes militaires. En termes simples, disons que le port de la tenue de mess est interdit après la libération/le départ à la retraite, à moins qu`une autorisation à cet effet ait été expressément demandée et accordée.

Pour l’uniforme standard, cette même Foire aux questions indique:

«Un ancien militaire de la Force régulière ou de la Force de réserve libéré pour une autre raison que l’inconduite peut porter l’uniforme:

  • avec la permission d’un officier commandant un commandement ou de l’officier qu’il a désigné et de tout autre officier désigné par le Chef d’état-major de la Défense, lorsqu’il assiste à une fête militaire ou à une cérémonie où le port de l’uniforme est de mise;
  • à d’autres occasions avec la permission du Chef d’état-major de la Défense.»

Le porte-parole néo-démocrate en matière de défense, Jack Harris avait qualifié cette directive  de «scandaleuse» et «honteuse». 

«Les anciens combattants du Canada ont honorablement servi leur pays et portent cet uniforme avec fierté aux cérémonies commémorant leur service, a dit Jack Harris. C’est un manque de respect flagrant envers les anciens combattants qu’ils aient à demander la permission de porter leur uniforme.»

Le vice-amiral Norman aura donc précisé que les anciens combattants peuvent donc toujours porter fièrement leur uniforme, mais pas la tenue de mess qui est réservé aux militaires encore en service.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.