Russes, Américains et Canadiens finalisent à Ottawa l’exercice conjoint Vigilant Eagle

0
Un Su-27 russe escorte un Gulfstream américain lors du premier exercice Vigilant Eagle en 2010 ( Photo: DoD)
Un Su-27 russe escorte un Gulfstream américain lors du premier exercice Vigilant Eagle en 2010 ( Photo: DoD)

Des membres du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) et leurs homologues de la Force aérienne de la Fédération de Russie se sont réunis cette semaine à Ottawa pour finaliser l’exercice en vol réel Vigilant Eagle 2013, nous apprenait un communiqué du NORAD cette semaine.

Des membres de la Force militaire russe, canadienne et américaine et des aéronefs affectés à des centres de commandement en Russie et aux États-Unis participeront à ce quatrième exercice, Vigilant Eagle, qui aura lieu cette année les 27 et 28 août à Anchorage, en Alaska et à Anadyr, en Russie.

Dans le scénario de l’exercice cette année, un transporteur simulé battant pavillon étranger et effectuant un vol international a été pris en otage par des terroristes. L’avion ne répond pas aux communications, mais il ne s’écarte pas non plus du plan de vol approuvé.

L’exercice sera alors axé cette année «sur les procédures nationales de surveillance de la situation et la coopération entre les chasseurs qui devront suivre d’un appareil détourné puis confier la surveillance d’une nation à une autre tout en échangeant de l’information sur le suivi aérien.

L’exercice est aussi organisé en partenariat avec la Federal Aviation Administration civile et son homologue russe.

Tous les acteurs se concentreront sur la coordination de leur réponse à l’incident.

«La conférence de planification finale tenue dans la magnifique capitale du Canada, Ottawa, est une excellente occasion pour confirmer les derniers préparatifs pour Vigilant Eagle 13 qui aura lieu à la fin d’août. Le NORAD est plus que prêt à tenir cet exercice avec la Fédération de Russie.», a déclaré Joe Bonnet, directeur de la formation et des exercices interarmées du NORAD et du Commandement de l’Amérique du Nord.

«Comme je l’ai déjà dit, du point de vue d’un participant, qu’il soit Canadien, Américain ou Russe, il ne s’agit pas seulement d’un exercice militaire; il s’agit d’établir des liens durables et des partenariats qui sont extrêmement précieux pour la sécurité de nos nations.», a ajouté Joe Bonnet.

Le dernier exercice Vigilant Eagle a eu lieu à Colorado Springs en août 2012 et était un exercice virtuel qui a permis aux équipes de se préparer à l’exercice en vol réel de cette année.

«Le plan de travail de coopération militaire des Forces armées américaines et de la Fédération de Russie constitue la base qui permet au personnel de la Fédération de Russie et du NORAD de tenir des conférences et des exercices Vigilant Eagle.», souligne encore le communiqué du NORAD.

À lire aussi:

Vigilant Eagle: les russes et l’Amérique unis contre le terrorisme>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.