Syrie: encore au moins 4 morts dans un attentat suicide à Damas

0
Un attentat suicide dans la Vieille Ville de Damas a fait au moins 4 morts jeudi 27 juin (Photo: SANA)
Un attentat suicide dans la Vieille Ville de Damas a fait au moins 4 morts jeudi 27 juin (Photo: SANA)

Au moins quatre personnes ont été tuées ce jeudi 27 juin dans un attentat suicide dans la vieille ville de Damas, qui a fait au moins quatre morts et 8 blessés.

Les rapports sur l’emplacement exact de l’attentat sont toutefois plutôt confus.

La télévision syrienne affirme que l’attentat s’était produit dans le quartier de Bab Touma, près de l’église chrétienne mariamite, tandis que l’agence officielle Sana a indiqué qu’il avait plutôt frappé le quartier contigu de Bab Charqi.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme, l’OSDH, rapporte pour sa part, comme la télévision syrienne, que le kamikaze s’est fait exploser près de la cathédrale chrétienne mariamite, dans le quartier de Bab Tuma du Vieux Damas.

L’agence officielle syrienne affirme en outre quant à elle que l’ homme s’est fait exploser entre nombre de citoyens qui recevaient des services médicaux et de secours à l’association de bienfaisance de Dar al-Ihssane, causant, en plus des morts et des blessés, des dégâts matériels considérables dans les magasins sur place.

De son côté, la télévision d’information en continu al-Ikhbariya a montré le corps d’un homme portant des blessures qu’elle a présenté comme «celui qui s’est fait exploser et qui a eu les pieds amputés», ainsi que des restes humains qui pendaient d’un arbre.

Que l’attentat ait eu lieu dans le quartier de Bab Charqui ou le quartier contigu de Bab Touma, une chose est certaine, l’explosion s’est produite dans la vieille ville de Damas dont la riche histoire remonte à l’antiquité.

Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco avait d’ailleurs placé jeudi dernier le 20 mai les six sites classés du pays sur sa liste du patrimoine mondial en danger, menacés par les combats, dont la vieille ville de Damas.

En octobre 2012, 13 personnes avaient été tuées non loin de là dans un attentat devant un commissariat de police à Bab Touma.

À lire aussi:

Le patrimoine historique de la Syrie est en danger selon l’Unesco>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.