Syrie: les analyses d’échantillons confirment la contamination au gaz sarin de 13 victimes

Un ambulancier syrien enfile un masque à gaz après des bruits faisant état d'attaques chimiques, dans le nord ouest du pays le 21 juin 2013 (Photo: Archives// Daniel Leal-Olivas/AFP)
Temps de lecture estimé : < 1 minute
Un ambulancier syrien enfile un masque à gaz après des bruits faisant état d'attaques chimiques, dans le nord ouest du pays le 21 juin 2013 (Photo: Archives// Daniel Leal-Olivas/AFP)
Un ambulancier syrien enfile un masque à gaz après des bruits faisant état d’attaques chimiques, dans le nord ouest du pays le 21 juin 2013 (Photo: Archives/Daniel Leal-Olivas/AFP)

Le résultat final des analyses d’échantillons que des reporters du journal français Le Monde ont recueillis en Syrie et acheminés hors du pays confirme l’utilisation de sarin, un liquide hautement toxique appartenant à la catégorie des armes chimiques, à Damas et dans sa région.

«Cette seconde série d’analyses de sang, d’urine, de cheveux et d’habits a été réalisée dans la continuité de la première sur des échantillons rapportés de Syrie» et a été menée en France par un laboratoire qui dépend de la Délégation générale de l’armement, écrit Le Monde, qui est donc maintenant en mesure de confirmer la contamination au sarin de treize victimes.

Ce résultat indique l’ampleur de l’utilisation du sarin par les forces gouvernementales syriennes au cours des mois d’avril et de mai sur les lignes de front de Jobar et de la Ghouta, près de Damas, écrit encore le quotidien français.

Lire l’article dans Le Monde>>


Gaz sarin: utilisé pour tuer depuis trois quart de siècles (Vidéo: Euronews)