Terrorisme: le Canada acteur et victime du terrorisme mondial

0
Le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, présente son rapport 2013 sur la menace terroriste pour le Canada (Photo: SPC)
Le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, présente son rapport 2013 sur la menace terroriste pour le Canada (Photo: SPC)

Le rapport 2013 sur la menace terroriste du ministre fédéral de la Sécurité publique, Vic Toews, publié aujourd’hui, affirme qu’Al-Qaïda, bien qu’affaiblie, demeure tout de même la principale menace terroriste au pays, que le Canada est une cible prioritaire de ce groupe terroriste et que notre pays était devenu à la fois acteur et victime du terrorisme mondial.

Le Rapport public sur la menace terroriste pour le Canada, publié chaque année dans but d’informer les Canadiens de l’environnement en évolution de la menace terroriste au cours de l’année écoulée, démontre à quel point le terrorisme est une menace pour les Canadiens.

«Les conflits en évolution à l’étranger continuent de façonner la nature de la menace terroriste pour le Canada, et nous continuerons de surveiller ces menaces et d’en expliquer les répercussions aux Canadiens», déclare le ministre Toews.

Le rapport 2013 note que:

  • les extrémistes violents mondiaux, particulièrement ceux d’Al-Qaida et de ses groupes affiliés, demeurent la principale menace terroriste;
  • les conflits en évolution à l’étranger, tels que ceux qui se produisent en Syrie, continuent de façonner la nature de la menace terroriste pour le Canada. Le soutien du terrorisme par certains états demeure également une source de préoccupation continue;
  • l’extrémisme violent national demeure une menace en Amérique du Nord. Les extrémistes au Canada ont été impliqués dans des tentatives de recrutement d’adeptes, et ont tenté d’amasser des fonds ou d’acquérir d’autres formes de soutien.

Le Canada de doit plus être un «vivier» de terroristes

Mujahid Enderi, Xristos Katsiroubas, Aaron Yoon et Ali Medlej , partis du Canada pour combattre aux côtés des islamistes(Photomontage: Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le Rapport mentionne également certaines des mesures que le gouvernement du Canada a prises au cours de l’année écoulée dans le but de lutter contre ces menaces, telles que l’adoption de la Loi sur la lutte contre le terrorisme, qui fournit des outils supplémentaires aux organismes d’application de la loi pour les aider dans les enquêtes sur les infractions terroristes et crée de nouvelles infractions consistant à quitter le Canada ou à tenter de quitter le Canada en vue de commettre une infraction de terrorisme.

Le Canada était, à tort ou à raison, de plus en plus perçu comme un vivier de terroristes.

Après l’attaque de janvier dernier à In Amenas, en Algérie, à laquelle avaient participé un groupe de jeunes islamistes canadiens, c’est encore un jeune Canadien qui aurait conduit l’attaque menée dimanche 14 avril par un commando de shebabs à Mogadiscio, en Somalie, au sein duquel on retrouvait aussi un deuxième Canadien et qui avait fait une quarantaine de morts.

De nouvelles dispositions de la loi cette année ont donc modifié le Code criminel en créant de nouvelles infractions relatives au fait de quitter ou de tenter de quitter le Canada pour commettre certaines infractions de terrorisme et prévoient pour les personnes qui seraient reconnues coupables de telles infractions de peines variant de 10 à 14 ans d’emprisonnement.

Il est fait aussi mention dans le rapport ‘adoption de la Loi visant à protéger le système d’immigration du Canada, qui renforce notre capacité à contrer le passage des clandestins et à dissuader les terroristes et les criminels étrangers de pénétrer au Canada.

En avril dernier, la Gendarmerie royale du Canada avait procédé à l’arrestation deux personnes qui complotaient en vue de commettre un attentat terroriste contre un train de passagers VIA Rail.

Les deux suspects vivaient à Montréal et à Toronto et, surprise, leur mentor, le Tunisien, Ahmed Abassi, le Tunisien arrêté à New York le mois dernier et mis en accusation pour complot terroriste était un étudiant étranger à l’Université Laval, à Québec.

À lire aussi:

Projet de loi S-7: le Canada adopte de nouvelles mesures antiterroristes >>

Attaque islamiste d’In Amenas: l’identité du quatrième Canadien dévoilé>>

Le chef du commando qui a fait une quarantaine de morts en Somalie: encore un Canadien >>

Le 3e terroriste dans l’affaire du train de Via Rail étudiait à l’Université Laval, à Québec>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.