Tom Lawson de retour d’une réunion au Groenland des chefs de la Défense des pays nordiques

0
Le chef d'État-major canadien Tom Lawson (2e à partir de la gauche) à la réunion des chefs de la Défense des pays nordiques les 11 et 12 juin au Groenland (Photo: ministère danois de la Défense)
Le chef d’État-major canadien Tom Lawson (2e à partir de la gauche) à la réunion des chefs de la Défense des pays nordiques les 11 et 12 juin au Groenland (ministère danois de la Défense)

Le chef d’État-major de la Défense du Canada, le général Tom Lawson, a participé à la réunion des chefs de la Défense des pays nordiques qui s’est tenue à Ilulissat, au Groenland.

Les Chefs de la défense de huit pays de l’Arctique, les États-Unis, le Canada, le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège, la Suède et la Russie ont participé à la réunion qui visait à permettre de renforcer davantage les relations entre les nations de l’Arctique et d’élargir la compréhension mutuelle des capacités de chaque pays à soutenir les autorités civiles et effectuer une recherche arctique et le sauvetage, la réponse de blessés, ainsi que lutte contre la pollution marine par les hydrocarbures.

Ont été également explorées lors de cette réunion les possibilités d’entraînement commun , de même que les moyens de fournir une coopération renforcée aux autorités civiles en Arctique.

«C’est avec plaisir que j’ai participé à cette rencontre organisée par nos amis danois», a dit le général Lawson. «Cette série de réunions nous a aidés, mes homologues et moi, à continuer d’améliorer notre compréhension mutuelle de ces questions, et notre partage d’expériences et d’expertises liées à l’Arctique. J’ai également trouvé nos séances collectives et bilatérales très fructueuses», a aussi déclaré le chef d’État-major canadien, ajoutant «Bien que nous ayons chacun nos propres réalités nationales, nous partageons aussi de nombreux intérêts dans le Nord, comme, entre autres, la recherche et le sauvetage, la gérance de l’environnement, et l’appuie à nos autorités civiles respectives. Je crois que cette réunion a contribué à notre dialogue collectif et a amélioré la relation de défense entre le Canada et nos voisins du Nord. J’ai hâte à notre prochaine rencontre et à élaborer davantage cette précieuse initiative.»

Parmi les participants à la rencontre se trouvait aussi, avec les chefs ainsi que les autres représentants de la Défense du Canada, du Danemark, des États-Unis, de la Finlande, de l’Islande, de la Norvège, de la Russie et de la Suède, le prince Joachim du Danemark, le pays hôte de la réunion de cette année.

Participaient aussi à la rencontre cette année les commandants des régions du Nord afin d’examiner les domaines de collaboration potentielle.

Cette réunion n’est que la deuxième du genre après celle de l’an dernier, quand le chef d’État-major canadien de l’époque, le général Walter Natynczyk, avait reçu ses homologues chefs de la Défense ainsi que des hauts gradés en provenance des sept autres pays nordiques en avril 2012 à Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador).

C’est d’ailleurs le Canada, avec le général Natynczyk, qui a été est à l’origine de ce tout premier rassemblement des chefs de la Défense organisé expressément pour discuter d’enjeux communs en matière de sécurité et de protection dans le Nord.

Le Canada tend de plus en plus à affirmer son leadership sur la scène internationale en ce qui concerne les enjeux propres aux régions septentrionales et arctiques et a aussi officiellement pris la présidence du Conseil de l’Arctique le 15 mai dernier.

 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.