Victimes d’une embuscade, 14 gardes-frontières irakiens trouvent la mort

0
Plus d'un an après le retrait total des troupes américaines, l'Irak continue de vivre dans l'instabilité (Photo: Archives/Pardaphash)
Plus d’un an après le retrait total des troupes américaines, l’Irak continue de vivre dans l’instabilité (Photo: Archives/Pardaphash)

Quatorze gardes-frontières irakiens ont été tués par un groupe armé mercredi matin, rapporte l’AFP informée par les forces de sécurité. Les assaillants auraient mis en place un faux barrage sur la route qui relie l’Irak à l’Arabie saoudite.

Les victimes se rendaient à leur poste à la frontière avec l’Arabie saoudite et se déplaçaient dans trois voitures civiles, a déclaré le général Yasser Assem, lui-même membre des gardes-frontières irakiens.

Une source médicale de la clinique du village de Noukhaïb a confirmé avoir reçu les 14 cadavres.

Les Nations Unies ont indiqué le 1er juin que le mois de mai avait été marqué par le plus fort pic de violence depuis la guerre civile qui avait secoué le pays en 2006-2007, avec 1045 morts et près de 2400 blessés.

À lire aussi:

Irak: le bilan des morts en mai a dépassé 1 000 morts, selon l’ONU

La Défense irakienne annonce le démantèlement d’une cellule d’Al-Qaïda fabriquant des armes chimiques

Étudiante en journalisme à l'Université de Montréal, Sara s'intéresse aux questions de géopolitique.

Les commentaires sont fermés.