Atlas, le robot humanoïde le plus avancé de l’histoire, vient d’être dévoilé aux États-Unis

Atlas, le robot humanoïde la Defense Advanced Research Projects Agency, dévoilé le 11 juillet aux États-Unis, mesure 1,89 et pèse 149 kilos (Photo: DARPA)

Atlas, le robot humanoïde la Defense Advanced Research Projects Agency, dévoilé le 11 juillet aux États-Unis, mesure 1,89 et pèse 149 kilos (Photo: DARPA)

L’un des robots humanoïdes les plus avancés jamais construits dans l’histoire de l’humanité a été dévoilé au public jeudi 11 juillet à Waltham, dans le Massachusetts par une agence de la Défense américaine.

Atlas, le robot de 1m89 et de 149 kilos robot construit par Boston Dynamics et financé par la DARPA, la Defense Advanced Research Projects Agency, une agence de la Défense américaine, est conçu pour aider l’humanité à faire face aux catastrophes tout en épargnant des vies humaines.

Le robot Atlas de Boston Dynamics (Photo: DARPA)

Le robot Atlas peut faire une série de mouvements naturels et dispose d’un ordinateur de contrôle en temps réel à bord. L’Atlas dispose également d’une pompe hydraulique et de la gestion thermique, de deux bras, deux jambes, un torse et une tête, 28 articulations actionnées hydrauliquement, une tête de capteur Carnegie Robotics avec LIDAR et stéréo capteurs, et deux jeux de mains (le terme, LIDAR, tiré de la combinaison des mots de lumière et radar, est une technologie de détection qui utilise des faisceaux laser pour mesurer les distances).

Atlas a été conçu pour le projet DARPA Robotics Challenge, le «Défi robotique virtuel», qui vise à permettre la recherche et le développement de matériel et de logiciels pour aider à ce que les robots puissent accomplir les tâches les plus dangereuses, réduisant ainsi les pertes en vies humaines.

Le «Défi robotique virtuel», qui a été lancé en octobre 2012 dans cette perspective, se terminera en décembre 2014 alors que les équipes vont concourir pour remporter une subvention 2 millions de dollars de la DARPA.

Les sept finalistes, qui ont conçu leur propre logiciel pour faire fonctionner des robots virtuels et leur faire exécuter une série de tâches, ont déjà participé à une première épreuve qui était virtuelle et a été réalisée à l’aide d’un simulateur.

Pour la finale, par contre, les sept équipes finalistes ont reçu chacune un robot Atlas qui sera programmé avec leur logiciel.

Elles recevront également des fonds de la DARPA et un soutien technique continu de la Boston Dynamics, le «développeur» d’Atlas, pour se préparer à l’épreuve finale qui aura lieu en décembre à Miami et à laquelle le public pourra assister.

On pourra y voir, cette fois, des robots bien réels.

«Le Défi robotique virtuelle est un terrain d’essai pour tester la capacité des équipes à créer des logiciels pour contrôler un robot dans un scénario hypothétique », a déclaré à ce propos dans un communiqué le responsable du programme à la DARPA, Gill Pratt.

«Les tâches simulées [lors de la première épreuve] étaient des représentations assez précises de la réalité, mais l’expérience n’était pas tout à fait la même que la manipulation d’un robot physique réel », a ajouté Pratt, notant que «Maintenant, ces sept équipes verront si algorithmes de simulation peuvent diriger un vrai robot dans des environnements réels, et nous nous attendons à ce que toutes les équipes puissent ainsi affiner leurs algorithmes en utilisant à la fois la simulation et l’expérimentation.»

L’objectif est de développer des machines qui pourront intervenir et contribuer à rendre une catastrophe moins grave, par exemple lors d’événements comme de la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi après le séisme et le tsunami en de mars 2011 au japon.

«Pendant les 24 premières heures si cela avait été possible d’évacuer les réacteurs, les explosions n’auraient pas eu lieu et les catastrophes auraient été beaucoup moins sévères», a souligné le directeur du programme à la DARPA.


Atlas, le robot humanoïde la Defense Advanced Research Projects Agency, a été dévoilé le 11 juillet (Vidéo: DARPA)

3 réponses à Atlas, le robot humanoïde le plus avancé de l’histoire, vient d’être dévoilé aux États-Unis

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>