Chine et Russie main dans la main pour des exercices militaires conjoints

0
Russie et Chine main dans la main (Photo: Archives/Xinhua)
Russie et Chine main dans la main (Photo: Archives/Xinhua)

Moscou et Pékin viennent de débuter les plus importants exercices navals conjoints de leur histoire en mer du Japon ce vendredi, signe d’un rapprochement entre les deux anciens rivaux communistes.

En tout, ce sont 18 navires de surface, un sous-marin, trois avions, cinq hélicoptères basés sur des navires et deux unités de commandos qui prennent part à cet exercice nommé Coopération navale 2013 devant se dérouler entre le 5 et le 12 juillet. Selon le porte-parole de la Flotte russe du Pacifique, le capitaine de vaisseau Roman Martov, lors des manœuvres, les marins des deux pays devront «libérer un navire détourné par les pirates». Les exercices  se concentreront  également sur la défense aérienne conjointe, sur les escortes conjointes ainsi que sur les opérations de recherche et de sauvetage en mer.

Les navires des deux pays participeront en outre à des exercices de tir réel et les manœuvres se termineront par un défilé, selon le porte-parole.

Ces manœuvres sont bien plus importantes que celles effectuées par le passé par la marine chinoise en compagnie d’un partenaire étranger. Disposant de plus en plus de navires – récents – la flotte chinoise a dépêché quatre contre-torpilleurs, deux frégates lance-missiles de dernière génération et un navire de soutien, qui sont tous arrivés vendredi au point de ralliement, non loin de Vladivostok.

Si Coopération navale 2013, n’est pas «dirigé contre un pays en particulier» selon le capitaine de vaisseau Martov, l’exercice arrive peu après l’exercice américano-japonais Dawn Blitz, qui a eu lieu le mois dernier sur l’île de San Clemente, à 120 km au nord-ouest de San Diego, en Californie.

Un deuxième exercice, l’exercice antiterroriste Mission de paix 2013 – aura lieu «du 28 juillet au 15 août sur le polygone de Tchebarkoul, dans [les montagnes de]l’Oural», a indiqué le chef d’état-major de la Défense de Chine, le général Fang Fenghui à Ria Novosti.

Cela fait plusieurs décennies maintenant que la Chine achète du matériel militaire à son voisin russe, mais c’est seulement depuis le début des années 2000 que les armées des deux pays ont entamé des exercices communs.

Les forces armées chinoises visent activement à tisser des liens plus forts avec la plupart des armées régionales, à l’exception du Japon, avec qui Pékin est empêtrée dans une dispute concernant l’archipel des îles de Senkaku au nord de Taïwan.

La Chine a également déployé, depuis 2008, des navires au sein de la flotte antipiraterie au large de la Somalie.

À lire aussi:

Chine et Japon: la guerre des porte-avions >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.