En RDC, trois hélicoptères de l’armée bombardent des positions rebelles

0
Des rebelles du M23 dans l'est de la RDC le 30 novembre 2012 (Photo: Archives/Phil Moore/AFP)
Des rebelles du M23 dans l’est de la RDC le 30 novembre 2012 (Photo: Archives/Phil Moore/AFP)

Plusieurs positions des rebelles du M23, près de Goma, en République démocratique du Congo, ont été bombardé ce mardi matin par trois hélicoptères de l’armée congolaise.

Un officier qui a souhaité conserver l’anonymat a indiqué à l’AFP: «Nos hélicoptères viennent de bombarder les positions ennemies. Nous les avions accompagnés avec trois mortiers parce qu’on voyait déjà la position ennemie dans notre objectif. Jusque-là, l’ennemi n’a pas encore répondu».

Hier, lundi 22, le M23 avait assuré qu’il se trouvait à seulement quatre kilomètres de Goma, mais que ce n’était pas leur objectif [de se rendre jusqu’à Goma]. «Notre objectif est d’amener le gouvernement à dialoguer», avait indiqué son porte-parole, le lieutenant-colonel Vianney Kazarama.

En novembre 2012, les rebelles du M23 avait occupé Goma, mais s’en était retiré une dizaine de jours plus tard sous la pression de pays de la région et en échange d’un dialogue avec les autorités congolaises. Ce dialogue, laborieux, s’était ouvert début décembre à Kampala, en Ouganda.

Mais après environ deux mois de trêve, l’armée et le M23 ont repris les combats le 14 juillet. Selon l’ONU, ces affrontements ont poussé environ 4 200 personnes à fuir.

Kinshasa et l’ONU ont accusé le Rwanda et l’Ouganda de soutenir le M23, ce que ces deux pays voisins de la RDC ont démenti.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.