Exercice militaire surprise en Russie, les pays voisins «sereins»

2
Le président russe Vladimir Poutine a ordonné la tenue d'un exercice militaire surprise (Photo: Ministère de la Défense de la Fédération de Russie)
Le président russe Vladimir Poutine a ordonné la tenue d’un exercice militaire surprise (Photo: Ministère de la Défense de la Fédération de Russie)

Sortant d’une réunion avec les attachés militaires étrangers en poste à Moscou, le vice-ministre russe de la Défense, Anatoli Antonov, a déclaré que l’Union européenne et les pays voisins de la Russie suivent avec attention les exercices surprise de l’armée russe dans l’Extrême-Orient.

«Nous suivons constamment la situation, notamment dans les pays frontaliers, et aussi la réaction de nos collègues européens. Je peux dire que la réaction est calme, je pense qu’ils font preuve de compréhension, même si bien sûr, les forces armées de tous nos États frontaliers, exceptés nos alliés de l’Organisation du traité de sécurité collective (version russe de l’OTAN), suivent avec attention ce qui se passe dans la Région militaire de l’est», a-t-il ainsi déclaré à la presse.

Quelques jours plus tôt, le président russe Vladimir Poutine avait ordonné de lancer dans la nuit du 12 au 13 juillet une inspection surprise des troupes de la Région militaire de l’est.

«J’ordonne de procéder à une inspection surprise de la Région militaire de l’est, de notifier ma décision à tous les effectifs concernés et de mettre les troupes de la Région militaire de l’est en état d’alerte à une heure du matin du 12 au 13 juillet afin de leur faire gagner ensuite les zones d’exercice et les polygones», avait déclaré le président Poutine lors d’une rencontre avec le ministre de la Défense Sergueï Choïgou.

Près de 160 000 militaires, 1 000 chars et véhicules blindés ainsi que 130 avions et hélicoptères et 70 navires militaires participent aux manœuvres les plus importantes depuis la dislocation de l’Union soviétique.

D’après le ministère de la Défense de Russie, l’exercice militaire prévu sur une semaine se déroule conformément au programme prévu, sans retard, ni perturbation.

Ce n’est pas la première fois que le chef de l’État russe, qui assume également les fonctions de commandant en chef des forces armées du pays, ordonne la tenue d’exercices militaires surprises.

À lire aussi:

 

Chine et Russie main dans la main pour des exercices militaires conjoints >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion2 commentaires

  1. uhmmm La Russie qui fait cela, ça sent pas bon, en prime la Chine embarque dans les entrainements avec eux… WW3 en vue?????

  2. Pas vraiment, l'armée russe doit maintenir ses unités à un niveau opérationnel acceptable et pour une si grande armée dotée de la conscription de surcroit il faut un entrainement constant ainsi qu'un niveau de disponibilité et d'alerte élevé à tous les échelons. D'où les grandes manœuvres … mais c'est aussi un moyen de montrer les muscles à l'OTAN en prouvant la coopération absolue de la Chine et de la Russie en Extrême-Orient malgré les contentieux présents.

    Poutine rêverait de retrouver l'Ukraine, véritable mine d'or pour la fédération de Russie. Mais c'est un rêve lointain et il n'a pas – encore – les cartes à abattre pour obtenir ses revendications. L'Azerbaïdjan et l'Arménie prennent leur distances et la Géorgie est déjà un porte avion de l'OTAN, la Russie répond à la provocation par la provocation, il me semble.