Guantanamo: les alliés démocrates d’Obama s’en mêlent et réclament la fin l’alimentation forcée

0
La chaise de contention utilisé pour gaver de force les détenus en grève de la faim (Photo: US Army)
La chaise de contention utilisé pour gaver de force les détenus en grève de la faim (Photo: Archives/US Army)

Aux États-Unis, des élus démocrates ont averti mardi qu’ils allaient demander au président Obama de mettre fin à l’alimentation forcée de 45 grévistes de la faim à la prison américaine sur la base de Guantanamo.

«Les détenus sont attachés sur une chaise par leurs corps, leurs pieds, leurs mains, et deux fois par jour un tube, peut-être recouvert d’huile d’olive, est inséré dans leur nez jusqu’à l’estomac, et on force l’individu à s’alimenter. Et cela dure depuis des semaines et des mois», a déploré Dianne Feinstein, présidente de la commission du Renseignement du Sénat, qui a visité la base militaire de Guantanamo, à Cuba, le 7 juin avec le secrétaire général de la Maison-Blanche et a qualifié ce traitement de «cruel».

Sur 106 grévistes de la faim, 45 étaient alimentés de force, selon les chiffres fournis s vendredi par les responsables de la prison, alors que trois des grévistes étaient hospitalisés.

Le Syrien Abu Wa’el Dhiab, qui souhaitait que l’alimentation forcée cesse en journée pour respecter le jeûne du ramadan, qui a commencé aujourd’hui, s’était adressé à la Cour, mais la juge Gladys Kessler , expliquant que les lois adoptées par le Congrès l’empêchaient d’intervenir, a noté «qu’il restait une personne ayant bel et bien l’autorité pour faire face à ce problème», le président des États-Unis.

Un groupe de sénateurs, dont Dianne Feinstein, s’apprêtent donc à écrire à Barack Obama pour lui demander d’exercer son autorité pour mettre fin à l’alimentation forcée des détenus.

Toutefois, le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, a déclaré le même jour pour expliquer le recours à l’alimentation forcée «comme l’a dit le président en avril, nous ne voulons pas que ces individus meurent».

Pour ce qui est du ramadan, l’armée américaine s’est toutefois d’ores et déjà engagée à nourrir l’ensemble des détenus, incluant ceux qui pratiquent la grève de la faim, avant le lever du soleil et à la tombée du jour seulement, afin de répondre aux croyances religieuses des prisonniers.

Le président Obama s’est dit maintes fois favorable à la fermeture de la prison militaire de Guantanamo, créé par son prédécesseur, George W. Bush, et située sur une base américaine sur l’île de Cuba pour éviter que les prisonniers, capturés à l’étranger dans le cadre de la lutte des États-Unis au terrorisme, ne puissent se prévaloir du système judiciaire américain.

La grève de la faim qui a débuté en février dernier et n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis, jusqu’à toucher la quasi-totalité des 166 détenus et avait ramené Guantanamo dans l’actualité.

Après avoir hanté l’administration Bush, Guantanamo est revenu hanter l’administration Obama qui se trouve devant un dilemme, malgré son désir d,en finir avec cette histoire.

D’une part, la loi votée par le Congrès interdit le transfèrement des détenus sur le territoire américain et, d’autre part, le renvoi dans leurs pays d’origine des 86 détenus libérables ne peut se faire que si ces pays remplissent une série de conditions inatteignables pour des pays instables comme le Yémen , par exemple, comme la capacité à empêcher que l’individu ainsi libéré ne commette à l’avenir des «activités terroristes».


Le rapper Mos Def s’est porté volontaire pour montrer comment se ré.roule l,alimentation forcée d’un détenu. Avertissement: images crues. (Vidéo: CNN)

À lire aussi:

Grève de la faim à Guantanamo: les États-Unis se défendent>>

Des élus américains visitent la prison de Guantanamo>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.