Guinée: au moins une dizaine de morts dans des violences inter-ethniques

0
Les violences ont fait de nouvelles victimes en Guinée (Photo: Archives/AFP)
Les violences ont fait de nouvelles victimes en Guinée (Photo: Archives/AFP)

Des violences inter-ethniques ont fait au mois dix morts et plusieurs dizaines de blessés depuis dimanche soir, dans le sud-est de la Guinée.

Un médecin de la ville de N’Zérékoré a indiqué à l’AFP qu’il y a «plus de 60 blessés» qui sont soignés dans les différents centres de santé et que «les morts, on n’en parle pas», sans toutefois donner de chiffres.

Il a également affirmé que certains des blessés «sont brûlés, alors que d’autres sont découpés à la machette».

«Il y a au moins dix morts, dont deux ce matin et trois la nuit dernière» dans les villes de Koulé et N’Zérékoré, a affirmé pour sa part une source sécuritaire.

Selon ces différentes sources, les violences entre des l’ethnie des Guerzé (majoritaire dans la région) et des Konianké, se poursuivent depuis deux jours, en dépit d’un couvre-feu décrété par le préfet de N’Zérékoré, qui a lancé un appel à l’aide et demandé des renforts qui ne sont pas encore arrivés.

C’est à Koulé que les violences ont débuté dimanche soir. Trois jeunes Konianké ont été battus et torturés par des gardiens d’une station-service qui les avaient pris pour des voleurs.

Des Konianké qui ont appris la nouvelle s’en sont alors pris à des Guerzé à Koulé, puis à N’Zérékoré, distante d’une quarantaine de kilomètres.

À lire aussi:

Guinée: échauffourées à Conakry entre manifestants et forces de l’ordre >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.