Irak: 38 morts dans un attentat suicide contre un café à Kirkouk

0
Un soldat irakien inspecte les restes calcinés d'un véhicule calciné qui a explosé à Kirkouk, le 11 juillet 2013 (Photo: Archives/Marwam Ibrahim/AFP)
Un soldat irakien inspecte les restes calcinés d’un véhicule calciné qui a explosé à Kirkouk, le 11 juillet 2013 (Photo: Archives/Marwam Ibrahim/AFP)

Au moins 38 personnes ont été tuées et 25 blessées vendredi soir dans un attentat suicide contre un café à Kirkouk, dans le nord de l’Irak, a-t-on appris auprès du médecin de la morgue, le docteur Chakour Ahmed Ibrahim, rapporte l’AFP.

Un kamikaze a fait exploser sa ceinture bourrée d’explosifs à 22h30, heure locale, dans le quartier de Wahd Hozeran, alors que les gens se trouvaient encore dans les rues à la fin de leur journée de jeûne du Ramadan.

Des centaines de personnes se sont précipités à la morgue à la recherche de parents disparus, tandis que les forces de sécurité bouclaient les rues de la ville, a indiqué à l’agence française le docteur Ibrahim, responsable de la morgue principale de Kirkouk, à 240 kilomètres au nord de Bagdad.

Cette attaque porte à plus de 260 le nombre de personnes tuées dans les violences confessionnelles en Irak depuis le début du mois.

Plus tôt ans dans la journée, neuf personnes, dont un général de la police tombé dans une embuscade alors qu’il se rendait dans une mosquée près de Charquat au nord-ouest de Bagdad, avaient été tués dans des attaques visant principalement les forces de sécurité, au lendemain d’une série de violences qui a fait 56 morts, rapporte encore l’agence de presse.

Toujours au nord de la capitale, un policier à la retraite a été assassiné devant chez lui par un groupe armé et un membre des milices anti-Al-Qaïda a été tué par une bombe près de Bakouba.

À Mossoul dans le nord du pays, un kamikaze a tué quatre policiers et en a blessé deux en faisant sauter à un barrage la voiture piégée qu’il conduisait et un autre policier a été tué par l’explosion d’un engin piégé sur une route au sud de la ville, tandis qu’un civil est mort en ville dans l’explosion de sa voiture sur laquelle une bombe avait été fixée.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.