Les Jeux Olympiques de Sotchi menacés par un chef islamiste rebelle

0
Capture d'écran du site kavkazcenter.com  montrant un homme présenté comme le chef des islamistes du Caucase russe Dokou Oumarov (Photo: Kavkazcenter.com)
Capture d’écran du site kavkazcenter.com montrant un homme présenté comme le chef des islamistes du Caucase russe Dokou Oumarov (Photo: Kavkazcenter.com)

L’ennemi public numéro un du Kremlin, le chef des islamistes du Caucase russe, Dokou Oumarov, a appelé à «empêcher par tous les moyens» la tenue des Jeux Olympiques de Sotchi, qui auront lieu en février 2014.

Dans une vidéo postée sur un site islamiste russe, Dokou Oumarov déclare notamment que les autorités russes «veulent organiser les Jeux Olympiques sur les ossements de nombreux musulmans enterrés sur nos terres, le long de la Mer noire. Nous devons empêcher cela par tous les moyens».

Filmé dans une forêt, le chef des rebelles islamistes appelle les siens où qu’ils soient en Russie «à faire le maximum pour faire échouer la tenue de ces danses sataniques sur nos terres et sur les ossements de nos ancêtres».

Oumarov est derrière les attentats de l’aéroport de Moscou-Domodedovo en 2011 (37 morts) et du métro de Moscou en 2010 (40 morts).

Lorsqu’il mentionne les «ossements de nos ancêtres» dans sa déclaration, Dokou Oumarov fait ainsi allusion aux Tcherkesses, ce peuple musulman du Caucase, qui a été massacré et déporté, par la Russie tsariste aux 18e et 19e siècles, notamment dans la région de Sotchi.

Le président russe Vladimir Poutine tient énormément à ces JO de Sotchi, puisqu’il a usé de toute son influence pour en obtenir l’organisation et qu’il souhaite en faire une vitrine de la Russie dont il est l’homme fort depuis 13 ans maintenant.

Sotchi est toute proche de la région – instable – du Caucase russe où les attaques rebelles sont quasi-quotidiennes.

En 2012, les autorités russes avaient annoncé avoir démantelé un groupe lié à Dokou Oumarov qui préparait une série d’attentats à Sotchi avant et pendant les Jeux olympiques.

Toujours en 2012, Dokou Oumarov avait indiqué mettre fin aux attaques contre des civils. Mais il s’est finalement ravisé ce mercredi. Dans la vidéo il explique être revenu sur sa décision en raison des «opérations barbares» menées par les forces de sécurité russes dans le Caucase.

«Les menaces d’Oumarov sont à prendre au sérieux. Il est difficile de garantir que rien ne se produira», a déclaré à l’AFP un expert des questions de sécurité à Moscou, Andreï Soldatov, responsable du site agentura.ru.

Au Daguestan, une des républiques du Caucase russe, 295 actes terroristes ont été commis en 2012, soit trois fois plus que l’année précédente, avec 315 morts au total, dont 115 membres des forces de sécurité, indiquait en février dernier le Parquet général de Russie.

D’après les informations du quotidien économique Vedomosti, la Russie, investira quelque 52 milliards $ pour organiser les JO de Sotchi, dont 1,9 milliard $ pour la sécurité.

Le Premier ministre géorgien, Bidzina Ivanichvili, a déclaré mercredi que la Géorgie aiderait la Russie à assurer la sécurité des jeux Olympiques de Sotchi de 2014.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.