La France à l’heure africaine: le défilé du 14 juillet s’ouvre avec des troupes maliennes (PHOTOS)

1

En ce 14 juillet, jour de Fête nationale, après son intervention en janvier 2013 pour stopper la progression des islamistes armés et libérer le nord du Mali, la France était à l’heure africaine et le défilé du 14 juillet s’est ouvert cette année au sol par les troupes maliennes ce dimanche matin sur l’avenue des Champs Elysées à Paris.

À bord d’un véhicule de commandement, le président a passé en revue les troupes depuis l’Arc de Triomphe avant de descendre les Champs Elysées, escorté par les cavaliers de la Garde Républicaine, donnant ainsi le coup d’envoi du défilé.

La patrouille de France a tracé dans le ciel le drapeau bleu-blanc-rouge, survolant la tribune officielle, où se trouvaient, aux côtés de François Hollande, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré et les ministres de la Défense de treize pays africains ayant participé aux opérations au Mali.

Au sol, une soixantaine de soldats maliens ont défilé, suivis d’un détachement de la Minusma, la force de l’ONU à forte composante africaine qui a pris ses fonctions début juillet au Mali.

Ce contingent était suivi d’un détachement des unités françaises qui ont constitué le fer de lance de l’opération Serval.

Environ 3200 militaires français sont toujours déployés au Mali, pour faciliter notamment l’organisation de l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu le 28 juillet.


Les soldats maliens à l’honneur le 14 juillet (Vidéo: Al-Qarra TV) )

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. Vive les Français qui ont abolis la monarchie et d'espérer que les britanniques destitues leur reine de pique