Le CMR Saint-Jean a une nouvelle commandante: le colonel Jennie Carignan (PHOTOS/VIDÉO)

0

Le Collège militaire royal de Saint-Jean a changé d’équipe dirigeante. Le colonel Jennie Carignan a officiellement pris le commandement du Collège lors d’une cérémonie ce vendredi en avant-midi.

À la tête du Collège militaire royal de Saint-Jean depuis juin 2010, le colonel Guy Maillet quitte le pays pour travailler comme attaché militaire à Paris, en France.

Non sans une certaine émotion, le colonel Maillet a indiqué à 45eNord.ca être «triste de quitter, j’ai adoré mon travail et je suis très fier des élèves-officiers qu’on a eu au cours des trois dernières années».

Évoquant justement ses trois années à la tête du CMR, le colonel Maillet se rappelle de certains moments fort, comme la consécration des drapeaux par le gouverneur général, les inondations en Montérégie de 2011 (le CMR est en bordure du fleuve Richelieu et a été touché), les graduations de fin d’année, les 60 ans du Collège… «Le colonel Carignan va hériter d’une unité en ordre, bien administré, solide, avec une bonne réputation, mais il y aura toujours du travail à faire.»

Quittant tout juste son poste de chef d’état-major du Secteur du Centre de la Force terrestre/Force opérationnelle interarmées (Centre) à Toronto, le colonel Jennie Carignan devient la première femme à diriger un collège militaire au Canada. Si elle se dit «très heureuse et très fière» d’avoir été choisie pour prendre la tête du CMR, le colonel Carignan se dit également «très consciente des responsabilités» qui incluent notamment de «donner tout ce qu’ils ont besoin pour se développer dans les Forces canadiennes et exercer un leadership qui est essentiel dans les opérations que l’on fait.»

Dans le cadre de la cérémonie, l’adjudant-chef France Dupuis a été nommée adjudant-chef du Collège, en remplacement du premier maître de 1re classe Pierre Langlois, qui a été nommé adjudant-chef de l’Unité de soutien des Forces canadiennes au quartier général de la Défense nationale, à Ottawa.

Arrivée l’été dernier, le lieutenant-colonel Edith Guimont reste à son poste de commandant-adjoint.

«Le colonel Maillet a fait un excellent travail pendant son mandat à titre de commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean», a déclaré l’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale. «Etant donné son grand professionnalisme et sa vaste expérience, je suis convaincu que le colonel Carignan aura une grande influence sur les futurs dirigeants des Forces armées canadiennes.»

Qui est la nouvelle commandante?

Occupant auparavant le poste de chef d’état-major du Secteur du centre de la Force Terrestre/Force opérationnelle interarmées du centre, le colonel Carignan s’enrôle dans les Forces canadiennes en 1986, puis obtient un baccalauréat en génie des combustibles et des matériaux au Collège militaire royal du Canada et reçoit sa commission au sein du Génie militaire canadien en 1990.

Elle assume par la suite diverses fonctions au sein de l’École du génie militaire et du génie de construction à Chilliwack avant d’être mutée au 5e Régiment du génie de combat (5e RGC) en tant que capitaine-adjudant puis commandant du 51e Escadron de campagne. De retour au génie construction mais à Valcartier cette fois, elle assume les fonctions d’officier des besoins techniques. Promue au grade de major en 1999, elle entreprend des études à l’université Laval pour obtenir un M.B.A. puis est mutée au quartier général de la Défense nationale où elle évolue au sein du sous-ministre adjoint à l’infrastructure et de l’état-major interarmées.

De retour au 5e RGC en 2003, elle remplit alors les fonctions de commandant adjoint et de commandant par intérim et promue au grade de lieutenant-colonel en 2005. En 2007, elle a agit à titre d’instructeur au collège de commandement et d’état major de la Force terrestre canadienne à Kingston avant d’être mutée au 5e Régiment du génie de combat en tant que 21e commandant en 2008. De novembre 2009 à septembre 2010, elle s’est déployée en Afghanistan pour commander le Régiment de génie de la Force opérationnelle Kandahar. Au retour de mission, elle occupe les fonctions de commandant adjoint du 5e Groupe brigade mécanisé du Canada.

Le colonel Carignan s’est aussi déployée en tant que commandant de troupe sur le plateau du Golan (UNDOF) et à titre de chef du génie pour la Division multinationale sud-ouest en Bosnie-Herzégovine. Elle est diplômée du United States Command and General Staff College et du School of Advanced Military Studies où elle obtient une maîtrise en arts et sciences militaires. Elle est aussi la récipiendaire du prix Major General Hans Schlup pour excellence en relations internationales. En 2011 elle fut nommée parmi les 100 femmes les plus influentes au Canada par le «Women’s Executive Network» .

À lire aussi:

Le colonel Jennie Carignan bientôt aux commandes du CMR Saint-Jean >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.