Le Coordonnateur de l’ONU pour le Moyen-Orient rappelle l’importance du processus de paix

0
Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry (Photo: Archives/Paulo Filgueiras/ONU)
Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry (Photo: Archives/Paulo Filgueiras/ONU)

Alors que le Secrétaire d’État américain vient d’annoncer une reprise des pourparlers de paix suspendues depuis trois ans entre Israéliens et Palestiniens, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a affirmé mardi 23 juillet devant le Conseil de sécurité que le processus de paix au Moyen-Orient était crucial pour l’avenir de la région.

M. Serry, rapporte le service d’information de l’ONUI, s’est aussi félicité des efforts diplomatiques intenses menés par le Secrétaire d’État américain, John Kerry, lequel a annoncé qu’une base était posée pour la reprise des négociations directes entre Israéliens et Palestiniens.

« Des choix difficiles devront être faits des deux côtés », a-t-il déclaré, notant toutefois la nécessité pour les deux parties d’obtenir un soutien national en faveur des négociations.

Outre le rôle crucial des États-Unis, le Coordonnateur des Nations-Unies a aussi souhaité que toute initiative politique bénéficie d’un soutien régional et international.

«L’Autorité palestinienne doit rester un interlocuteur valable», a-t-il affirmé, saluant à ce propos les réunions ministérielles du Comité de la Ligue des États arabes avec M. Kerry et le Président Abbas à Amman.

«Concernant les Nations Unies, le Secrétaire général et moi-même allons maintenir notre engagement pour appuyer les efforts visant la reprise de négociations directes», a également assuré Robert Serry.

«Les négociations doivent s’accompagner d’un engagement sur le terrain, en appelant notamment les parties à prendre des mesures constructives pour favoriser ce processus et à s’abstenir de mesures qui pourraient saper la confiance», a dit le responsable onusien qui a aussi plaidé pour une amélioration de la situation humanitaire et sécuritaire à Gaza et le renforcement de l’application du cessez-le-feu.

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient a finalement réitéré la position très claire des Nations Unies concernant la colonisation.

Les Nations-Unies, on le sait, condamnent la colonisation qui, selon l’organisation internationale, «va à l’encontre du droit international et des engagements d’Israël en vertu de la Feuille de route», rappelle le service d’information de l’ONU.

À lire aussi:

Israël-Palestiniens: Kerry arrache une reprise des pourparlers>>

 

Israël: les négociations avec les Palestiniens «ne seront pas faciles»>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.