Le futur est arrivé: le drone «Salty Dog 502» s’est posé sans assistance humaine sur le pont du USS Bush

1
«Salty Dog 502», un drone X-47B réussit le premier atterrissage sans assistance humainesur le pont d’envol du USS George H.W. Bush (CVN 77) dans l'Atlantique, au large des côtes de Viorginie (Photo: MC3 Kevin J. Steinberg/ US Navy)
«Salty Dog 502», un drone X-47B réussit le premier atterrissage sans assistance humainesur le pont d’envol du USS George H.W. Bush (CVN 77) dans l’Atlantique, au large des côtes de Viorginie (Photo: MC3 Kevin J. Steinberg/ US Navy)

Le futur est arrivé: le drone X-47B est devenu hier le premier «robot» à se poser sans assistance humaine sur le pont d’envol mobile d’un porte-avions en mer.

Le drone, surnommé « Salty Dog 502, » a décollé mercredi de la base aéronavale de Patuxent River pour se diriger vers le USS George HW Bush, dans l’Atlantique au large des côtes de la Virginie.

Le 14 mai dernier, c’est du pont du USS Bush que le drone avait réussi une première fois un décollage à l’aide d’une catapulte.

Il avait par la suite atterri à Patuxent une heure plus tard, mais il n’avait jamais tenté un atterrissage sur le pont d’un navire jusqu’à maintenant..

Le drone avait auparavant effectué une manœuvre similaire à celle qu’il a exécutée hier en atterrissant sur une piste sur terre, mais où sa course était arrêtée de la même façon par un câble de style «Top Gun», comme ce fut le cas hier quand il s’est posé sur le pont du porte-avions.

Le drone X-47B doit utiliser un GPS et un logiciel de navigation pour atterrir ainsi sur le pont du porte-avions, luttant contre les courants et la turbulence, mais, contrairement aux avions, sans l’assistance d’un pilote humain.

Parmi les drones, le X-47B est particulièrement bien préparé à gérer pareil atterrissage, qui est déjà considéré comme parmi les plus difficiles …même pour les pilotes humains.

Le X-47B est doté de la programmation autonome la plus sophistiquée qui soit.

De plus, bien que son envergure soit de 18 mètres, les extrémités des ailes se replient pour rendre l’avion plus facile à ranger.

Pour les responsables de la Marine américaine, l’importance de ce succès ne fait aucun doute.

Hier matin, le Secrétaire à la Marine Ray Mabus, le chef des opérations navales, l’amiral Jon Greenert et d’autres dignitaires étaient à bord du USS Bush pour le X-47B, se poser sur le pont du porte-avions large des côtes de la Virginie.

Le succès de ce test préfigure le moment où tous les porte-avions devraient avoir des drones à bord, doublant ainsi leur rayon d’action en comparaison, par exemple, des chasseurs F-35.

«Salty Dog 502», un drone X-47B réussit le premier atterrissage de l’histoire des drones sur le pont d’envol du USS George H.W. Bush (CVN 77) dans l’Atlantique, au large des côtes de Viorginie (Vidéo: US Navy)

À lire aussi:

Drone X-47B: Batman n’a qu’à bien se tenir! (PHOTOS/VIDÉO)>>

Le drone du futur capable de prendre ses propres décisions est (presque) arrivé>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire