Le général Lecointre (France) voudrait plus de temps pour former l’armée malienne

0
Un membre de la police de l'ONU de la MINUSMA offre une formation à des collègues maliens (Photo:/Blagoje Grujic/MINUSMA)
Un membre de la police de l’ONU de la MINUSMA offre une formation à des collègues maliens (Photo: Archives/Blagoje Grujic/MINUSMA)

Le général François Lecointre, commandant de la mission européenne chargée de la formation de l’armée malienne (EUTM Mali), a estimé qu’il faudrait au moins un an de plus pour mener cette tâche à son terme.

Actuellement, le calendrier prévoit que l’EUTM Mali a jusqu’au mois de mars 2014 pour former quatre bataillons de l’armée malienne, de 700 hommes chacun; 2 800 soldats donc.

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, peu après avoir rencontré plusieurs ambassadeurs et responsables de l’Union européenne, le général Lecointre a dit «qu’il est clair que nous ne devrions pas nous limiter à entraîner la moitié de l’armée malienne. Il faut aussi former l’autre moitié – pas quatre bataillons, qui représentent aujourd’hui la moitié de l’armée malienne, mais plus».

La formation de quatre bataillons supplémentaires signifiera que la mission européenne devra être prolongée d’au moins une année, a-t-il ajouté.

Le général Lecointre, qui quittera le commandement de l’EUTM Mali début août, a souligné qu’il s’agissait là de ses vues personnelles.

«Nous ne pouvons prétendre aider une nation à reconstruire durablement son armée en une seule année», a-t-il dit.

Une vingtaine de pays membres de l’Union européenne participent à cette mission de formation au Mali, qui mobilise environ 550 hommes et un budget de 12,3 millions d’euros (16,8 millions $).

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.