Le gouvernement du Canada prolonge son contrat de soutien pour les sous-marins de la classe Victoria

1
Le Navire canadien de Sa Majesté Windsor, un sous-marin de classe Victoria, quelques instants après avoir fait surface (Photo: Archives/MDN-DND 2004)
Le Navire canadien de Sa Majesté Windsor, sous-marin de classe Victoria, quelques instants après avoir fait surface (Photo: Archives/MDN-DND 2004)

Le gouvernement du Canada a exercé une option lui permettant de prolonger de cinq ans le contrat qui le lie à Babcock Canada Inc. pour la remise en état et l’entretien des quatre sous-marins de classe Victoria de la Marine royale canadienne.

Après une première période de cinq ans (2008-2013), cette prolongation d’une valeur de 531 millions $ est la première qu’exerce le Canada et la durée du contrat pourrait aller jusqu’à 15 ans, pour une valeur maximale d’environ 1,5 milliard $.

«La prolongation de ce contrat constitue un investissement important visant à soutenir une capacité opérationnelle majeure pour nos Forces armées canadiennes, a déclaré la ministre associée de la Défense nationale, Kerry-Lynne D. Findlay. Il s’agit d’un autre investissement important qui stimulera la création d’emplois qualifiés dans l’industrie navale canadienne. En effet, cet investissement permettra de créer et de maintenir plus de 400 emplois hautement qualifiés à l’échelle du Canada, dont plus de 200 dans la seule région d’Esquimalt.»

Tous les travaux d’entretien de grande envergure compris dans le contrat de soutien en service seront effectués sur les chantiers de Victoria Shipyards Co. Ltd, à Esquimalt (Colombie-Britannique). Les travaux couverts par le contrat comprennent la planification et la gestion des périodes de remise en état des sous-marins; l’acquisition de matériel; toutes les activités de maintenance, y compris des périodes de grand carénage, et des services techniques. Le grand carénage comprend l’entretien complet, la réparation, la remise en état et la modernisation de chacun des quelque 200 systèmes que compte le sous-marin.

Au moment de l’attribution du contrat, deux sous‑marins faisaient déjà l’objet de grands travaux de modernisation et d’entretien, le NCSM Victoria et le NCSM Windsor.

Canadian Submarine Management Group, maintenant connu, depuis 2011, sous le nom de Babcock Canada Inc., a commencé à exécuter la première période de grand carénage sur le NCSM Chicoutimi en 2010, dans les installations de son principal sous-traitant, Victoria Shipyards, à Esquimalt (Colombie-Britannique). Les travaux exécutés sur le NCSM Chicoutimi devraient prendre fin en 2013, et Babcock Canada Inc. prévoit entreprendre les travaux sur le NCSM Corner Brook en 2014.

À la fin de travaux de remise en état du NCSM Corner Brook, l’entreprise continuera de procéder aux grands carénages des quatre sous‑marins de la classe Victoria, de façon cyclique.

À l’heure actuelle, les NCSM Victoria et Windsor sont fonctionnels. Le NCSM Chicoutimi achèvera sa période de carénage plus tard cette année et entreprendra ses essais en mer par la suite. Ce contrat de soutien en service vise à s’assurer que la flotte a, en tout temps, trois sous-marins entièrement fonctionnels d’ici 2014.

– – –

Babcock International Group PLC est une société cotée au FTSE 250 affichant un revenu de 3,1 milliards de livres sterling (4,91 milliards $) et un bénéfice avant impôts de 329 millions de livres sterling (521 millions $) en 2012, et comptant plus de 25 000 employés répartis dans le monde entier.

Babcock Canada inc. est la société de capitaux numéro un en matière de fourniture de soutien en service aux quatre sous-marins de classe Victoria pour le compte de la Marine royale canadienne. Le projet repose sur un contrat de 15 ans conclu avec le gouvernement canadien relativement à la prestation de services de gestion et de soutien dans les domaines de la gestion de projets, de la gestion de configuration, de la logistique, de l’ingénierie et de la maintenance de ces équipements hautement spécialisés.

Babcock Canada inc. compte 175 employés situés à Ottawa, Victoria, et Halifax.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire

  1. Ce que je ne comprend pas, pourquoi mettre de l'argent dans un panier troué,
    ce sont de vieux sous-marins bon pour êtres coulé et faire de belle épaves ou pour faire des lames de rasoirs. En tant que canadien je suis choqué de tel gaspillage pour des sous-marins qui ne seront jamais, jamais performant et qui sont désormais désuets, mon père ma toujours dit, quand tu as une minoune une voiture d'occasion et que le prix des réparations dépasse la valeur de l'auto, tu n'investis pas.