L’équipage du NCSM St John’s se déploie pour relayer celui du Toronto (PHOTOS)

0

L’équipage du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) St John’s va commencer à se déployer aujourd’hui le 17 juillet pour relever l’équipage du NCSM Toronto, dont le retour à la maison commencera le 19 juillet.

Les membres de l’équipage du Toronto pourront ainsi bénéficier, après tous ces mois d’intenses activités d’un congé postdéploiement de variant de 3 à 6 semaines, dépendant du temps qu’ils ont passé en mer, avant d’être de nouveau déployés, cette fois sur le NCSM St-John.

Le navire canadien de Sa Majesté (NCSM) St John’s, la frégate porte-hélicoptères 340, a été construit à Saint John. Il s’agit de la onzième des douze frégates de classe Halifax et elle devrait vraisemblablement, bien que cela reste à confirmer, être déployée pour sa part dans les eaux territoriales ou continentales.

Au lieu de ramener la frégate canadienne à son port d’attache au Canada, alors que le Canada dispose de peu de frégates et que des travaux de modernisation doivent être effectués sur plusieurs d’entre elles, la Marine canadienne remplace donc ainsi tout l’équipage d’un navire par celui d’un autre navire, l’équipage du St-John devenant celui du Toronto et vice-versa.

«C’est la façon la plus efficace et rapide pour maintenir nos opérations dans la mer d’Oman», a déclaré le capitaine de corvette. Bruno Tremblay, porte-parole de la marine à Halifax à 45eeNord.ca.

Cinq cents marins, deux hélicoptères et plusieurs dizaines d’employés civils commenceront donc dès aujourd’hui à être déployés ou rapatriés par avion , l’opération de remplacement de tout l’équipage devant être complétée en quelques semaines.

Même si cette façon de procéder est courante dans l’armée et l’aviation, ce n’est que la troisième fois qu’on procède ainsi dans la marine.

Auparavant, dans le cadre de l’opération Artemis, (la participation du Canada aux opérations de sécurité maritime et de contre-terrorisme dans la mer d’Arabie) les navires canadiens étaient rentrés au pays après leur déploiement, le Regina relayant le Charlottetown avant d’être relayé à son tour par le Toronto.

Le message du lieutenant-général Beare à l’équipage du NCSM Toronto

Entre temps, le lieutenant-général Stuart Beare, commandant du Commandement des opérations interarmées (COIC) a adressé un message à l’équipage du NCSM Toronto, qui avait quitté Halifax en janvier.

Dans ce message, dont on peut lire le texte intégral sur le site du COIC, le lieutenant-général Beare affirme qu’ «Après avoir parcouru plus de 45 000 milles marins, passé 147 jours en mer et effectué 14 visites portuaires, le NCSM TORONTO et son équipage ont dépassé toutes les attentes dans l’accomplissement de cette mission très particulière».

Dans son message, le commandant du COIC souligne les exploits du NCSM Toronto, qui a contribué à la détection, à la dissuasion et à la protection contre les activités terroristes en patrouillant et en menant des opérations de sécurité maritime dans la région de la mer d’Oman, du golfe d’Oman, du golfe d’Aden, la mer Rouge et de l’océan Indien, où l’on trouve les routes maritimes les plus achalandées du monde.».

«En effet, depuis la fin de mars», rappelle le lieutenant-général Beare,« le NCSM TORONTO a mené des opérations de repérage, procédé à des fouilles et effectué pas moins de six interdictions, saisissant plus de sept tonnes de stupéfiants.», ajoutant que « […] ces drogues ne serviront donc pas à financer les opérations des organisations narcocriminelles qui sont de toute évidence liées au terrorisme. Vous pouvez être fiers de ces belles réalisations.»

Et le commandant du COIC de terminer son message par «Bravo Zulu et bon retour au bercail.»

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.