Marche de Nimègue 2013: cérémonie à Ottawa pour saluer le départ des militaires

7
Le général Tom Lawson, chef d'état-major de la Défense, le major-général D.B. Millar, chef du personnel militaire, ainsi que M. Rochus Pronk, chef de mission adjoint à l'ambassade du Royaume des Pays-Bas, Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne, et James Whitham, directeur général du Musée canadien de la guerre, ont assisté à la cérémonie en compagnie d'une cinquantaine de militaires. (Photo: Archives/Caporal-chef Angela Abbey/Caméra de combat des Forces canadiennes)
Le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense, le major-général D.B. Millar, chef du personnel militaire, ainsi que M. Rochus Pronk, chef de mission adjoint à l’ambassade du Royaume des Pays-Bas, Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne, et James Whitham, directeur général du Musée canadien de la guerre, ont assisté à la cérémonie en compagnie d’une cinquantaine de militaires. (Photo: Archives/Caporal-chef Angela Abbey/Caméra de combat des Forces canadiennes)

Pour souligner le départ imminent de plus de 200 membres des Forces armées canadiennes pour la 97e Marche de quatre jours de Nimègue, un défilé a eu lieu mercredi au Musée canadien de la guerre. La Marche aura lieu du 16 au 19 juillet prochain. Des contingents militaires canadiens participent à cette prestigieuse marche de fond tenue aux Pays-Bas depuis 1952.

Le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense, le major-général D.B. Millar, chef du personnel militaire, ainsi que M. Rochus Pronk, chef de mission adjoint à l’ambassade du Royaume des Pays-Bas, Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne, et James Whitham, directeur général du Musée canadien de la guerre, ont assisté à la cérémonie en compagnie d’une cinquantaine de militaires.

«La relation privilégiée qu’entretiennent le Canada et les Pays-Bas est mise en évidence par la présence d’un solide contingent des Forces armées canadiennes à la Marche de Nimègue», a déclaré l’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale. «En parcourant mêmes régions où les Canadiens ont combattu et sont morts pour libérer les Pays-Bas, les membres du contingent canadiens se souviendront du courage et des sacrifices consentis par leurs ancêtres et leur rendront hommage.»

«Cet événement annuel se veut une occasion d’honorer comme il se doit l’excellence et le sacrifice des Canadiens qui ont combattu la tyrannie et l’oppression en Europe durant la Seconde Guerre mondiale», a affirmé pour sa part le ministre des Anciens Combattants Steven Blaney. «Je félicite tous les militaires des Forces armées canadiennes, députés et citoyens qui participent à cette marche exténuante pour rendre hommage au courage des vétérans.»

Dirigé par le brigadier-général Kevin Cotten, le contingent de cette année est formé de 178 militaires des Forces armées canadiennes. Ils seront soutenus par une équipe médicale et une équipe responsable de la logistique. Il y aura également des marcheurs du programme Sans limites, qui vise à améliorer la vie des militaires malades ou blessés et de leur famille en les encourageant à adopter un mode de vie sain, ainsi qu’un solide contingent de dignitaires civils, dont trois députés. Au total, il y aura 210 participants du Canada.

«Je suis honoré d’avoir la chance de marcher aux côtés de ce contingent composé de militaires des Forces armées canadiennes qui démontrent une force et une résilience exceptionnelles, tout particulièrement les participants au programme Sans limites, ainsi que les civils, qui sont très motivés», a affirmé le brigadier-général Cotten.

Le contingent canadien quittera le pays le 11 juillet prochain. Une cérémonie avec parade des drapeaux des pays participants aura lieu le 15 juillet au soir, avant la marche entre le 16 et le 19.

Les marcheurs, vêtus de leur tenue de combat régulière, doivent transporter un sac à dos pesant au moins 10 kg. Le contingent des Forces armées canadiennes parcourra 160 km en sillonnant les campagnes néerlandaises et les rues achalandées de la région de Nimègue – foulant à plusieurs reprises le sol même où plusieurs sont tombés au combat durant la Seconde Guerre mondiale.

Ils se rendront au Cimetière de guerre canadien de Groesbeek lors du troisième jour et rendront hommage aux quelque 2 338 soldats et aviateurs canadiens qui sont morts au cours des différentes batailles visant à libérer les Pays-Bas en 1944 et 1945.

Finalement, ils rentreront le 22, fatigués, exténués, mais avec des souvenirs plein la tête, la satisfaction du devoir accompli et fiers de l’hommage rendu aux vétérans.

À lire aussi:

Marche de Nimègue: un entraînement pour se dépasser >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion7 commentaires

  1. Claude Provost

    on n'a pas eu de cérémonie semblable pour notre départ pour la marche de nimègue.en 1966 fût la première présence de l'armée canadienne .aucuns supports et logistique .chaque soir je devais aller quêter des pansements et onguent a l, armé américaine .nous avions que 5 jours d'entraînement .comme chaussures .bottine de cadets parade .comme repas .un demi poulet chaque jour avec cognac et lait .les gars avaient des blessure aux pieds incroyable et moi de même .la marche était de 200 km .avec arme.malgré tout çà .nous avions remporté la médaille de tout les contingents et a notre retour aucunes cérémonie .c'était comme çà .aujourdhuie cérémonie pour tout. le monde change

  2. Jean-claude Rivard

    oui je me souviens j etais la , la tente , la barrack box et la cuisine mobile , on allais a tente de recreation des americains tout comfort boisson juke box et gros camion Avec leurs uniforms de sortie , je crois que notre officier en Charge etais le Lt Roy???

  3. j`y ai participé 2 ans de suite, une fois en marchant la deuxieme fois comme chauffeur de 2 TON ET DEMI pas de brake que j`ai descendu a VERL sans brake avec les bagage des gars

  4. Bonjour,
    C’est très merveilleux et stimulant tout ça.Mais si on aimerait tellement immigrer, devenir canadien et appartenir à cette Armée Canadienne, mais que nous sommes limités, cela n’ a plus sa valeur d’ afficher de telles photos, pour nous amener seulement à être observateur.Sachez, j’ai toujours aimé ce pays depuis mon tendre enfance et toutes mes pensées sont orientées vers ce pays.S’ il y a quelqu’un qui peut me lire et ainsi me donner une chance de m’ accomplir et de découvrir l’ étendu de mes capacités au sein de cette armée ;je suis prêt à immigrer et j’ ai besoin de bonne orientation et accompagnement venant d’une femme ou homme originaire ou/et ancien militaire ou en exercice. Merci