Message du gouverneur général du Canada à l’occasion de la fête du Canada

1
David Johnston inspecte la garde d'honneur du Black Watch, au parc Jeanne-Mance, à Montréal (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
David Johnston à Montréal en septembre dernier alors qu’il inspectait la garde d’honneur du Black Watch, au parc Jeanne-Mance, à Montréal (Photo: Archives/ Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Nous reproduisons ici le message du gouverneur général du Canada et commandant en chef des Forces armées, David Johnston, à l’occasion de la fête du Canada.

Mon épouse, Sharon, et moi souhaitons à tous les Canadiens une très joyeuse fête du Canada.

En cette occasion spéciale, célébrons la chance que nous avons en tant que Canadiens.

Dans mes fonctions de gouverneur général, j’ai le privilège de visiter le pays, des communautés, petites et grandes, et de rencontrer des personnes remarquables. J’aimerais vous parler un peu d’elles.

Il s’agit d’aînés et de grands-parents. De fils et de filles. De voisins et de bénévoles. D’enseignants, de médecins, d’entrepreneurs et d’artistes. De fonctionnaires, d’ouvriers, d’élèves et de dirigeants communautaires.

Ils viennent de milieux aussi diversifiés que les nations et les cultures de la Terre, mais ils ont une chose en commun :
Ils sont des citoyens du Canada.

L’histoire de leur vie et de leurs réalisations est aussi vaste que le Canada lui-même.

Depuis le début de mon mandat, et dans la dernière année, j’ai eu l’honneur de rencontrer un grand nombre de Canadiens et d’apprendre d’eux. Notre peuple a tant à offrir à qui veut écouter.

Qui a érigé ce pays stable, prospère et dynamique dont nous célébrons l’anniversaire aujourd’hui? Le pays qui fait l’envie du monde, à bien des égards?
Les Canadiens.

Qui sera à l’origine de cette société plus avertie et bienveillante dont nous rêvons?
Les Canadiens.

Il est important de reconnaître l’apport des gens qui ont fait de notre pays ce qu’il est aujourd’hui.

Le Canada n’est pas le fruit du miracle. Il ne faut jamais tenir pour acquis tout ce qui a été accompli.

Mais il ne faut pas s’arrêter ici.

Malgré toute notre chance, nous sommes aussi confrontés à des défis réels et importants, en tant qu’individus et en tant que nation.

J’ai vu des gens lutter contre la pauvreté et l’inégalité partout au Canada. J’ai aussi vu des gens travailler pour éliminer les préjugés liés à la maladie mentale, améliorer le niveau d’alphabétisation et l’apprentissage, prendre soin des autres, et protéger l’environnement, leurs régions et leurs communautés.

Les Canadiens s’efforcent d’améliorer leur pays, et ce, de diverses manières.

Tel est l’esprit qui a mené à la création du Canada, il y a de cela 146 ans aujourd’hui même.

D’ici quatre ans, nous soulignerons en ce jour le 150e anniversaire de notre pays.

En gardant ce jalon en tête, tentons de découvrir ce que chacun d’entre nous pourrait offrir au pays. La démocratie repose avant tout sur la compréhension que chaque citoyen a quelque chose à offrir, et qu’il est de son devoir de le faire.

Ensemble, faisons du Canada un pays plus averti et bienveillant, aujourd’hui et pour l’avenir.

Profitez pleinement des célébrations entourant la naissance de notre nation!

Joyeuse fête du Canada à tous!
David Johnston

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. Lysandre Tremblay

    J'ai découvert votre site récemment et je dois dire que je suis franchement surpris de la qualité de l'information et de l'étendue de votre couverture. Je me fais un devoir de le visiter sur une base régulière. Pour une petite équipe comme la votre, c'est un tour de force; chapeau.

    Je m'explique par contre mal le type d'article comme celui-ci que vous mettez de l'avant et qui s'apparente à mon avis plus à du fétichisme pour les choses militaire et sous-royale qu'à de l'information pertinente. Dommage, dans mon cas, et je ne suis certainement pas le seul, d'avoir à combattre un haut-le-coeur au passage avant de pouvoir accéder à de la véritable information. Peut-être est-ce moi qui m'explique mal la mission de votre site?

    Salutations et bonne continuité,