Opération Nanook 2013: dans le Nunavut et au Yukon

3
Caporal Gary Kalluk, Ranger deResolute Bay explique la raison d'être de l'Inuk shuk, cette construction de forme humaine servant de repère, au Caporal Paul Girard et Sergent Duncan Nyber, lors de l'Opération Nanook 2010 (Photo: Caporal Chris Ringius, Formation Imaging Services Halifax)
Caporal Gary Kalluk, Ranger de Resolute Bay explique la raison d’être de l’Inukshuk, cette construction de forme humaine servant de repère, au Caporal Paul Girard et Sergent Duncan Nyber, lors de l’Opération Nanook 2010 (Photo: Caporal Chris Ringius, Formation Imaging Services Halifax)

Comme chaque année, le Grand Nord canadien est sur le point de voir débarquer plusieurs centaines de militaires venus des quatre coins du pays pour participer à la plus grande opération de souveraineté dans l’Arctique: l’Opération Nanook.

Cette année, l’Opération Nanook 2013 aura lieu du 2 au 23 août à quatre endroits bien distinct au Nunavut et, pour la première fois, au Yukon: sur l’île Resolution, sur l’île King William, sur l’île Cornwallis et à Whitehorse.

Pour la portion yukonnaise de l’opération, le gouvernement du Yukon, la ville de Whitehorse et l’hôpital général de Whitehorse se sont associés.

«La participation du Yukon à l’Opération Nanook 2013 fournira aux agences territoriales l’opportunité de travailler ensemble et de tester les systèmes de réponse d’urgence interagences que nous avons en place, a dit la ministre des services aux collectivités et vice-première ministre Elaine Taylor. En travaillant de concert avec nos partenaires locaux et les Forces armées canadiennes sur ces exercices, nous serons en mesure d’améliorer la capacité du Yukon de répondre aux urgences.»

Dans le scénario de Whitehorse, les Forces armées canadiennes opéreront dans les airs et sur terre, et fourniront du soutien aux partenaires territoriaux et municipaux dans le contexte des opérations de secours aux sinistrés. Plus précisément, les Forces armées canadiennes seront chargées d’apporter de l’aide au gouvernement du Yukon à la suite d’un incendie de forêt théorique qui menace la ville de Whitehorse et ses environs entre le 4 et le 9 août.

Sur l’île Cornwallis, au Nunavut, les Forces armées canadiennes répondront à des demandes d’aide de la part d’Environnement Canada, après que l’Association des chasseurs et des trappeurs locale ait signalé des activités de braconnage suspectes sur l’île Cornwallis. Ces  activités relèvent du mandat d’application de la loi d’Environnement Canada.

Les Rangers canadiens seront actifs sur l’île King William, au Nunavut, effectueront des patrouilles de souveraineté dans la région et signaleront toute activité dans le passage du Nord-Ouest.

Pour le scénario de l’île Resolution, au Nunavut, les Forces armées canadiennes répondront aux demandes provenant de la division «V» de la Gendarmerie royale du Canada. À la suite d’activités suspectes simulées sur l’île Resolution, la Gendarmerie royale du Canada déploiera une patrouille sur le site, accompagnée d’éléments des Forces armées canadiennes. Le scénario inclura un transfert en mer entre la Marine royale canadienne et la Garde côtière canadienne, ainsi qu’un débarquement sur la rive.

Les participants

Les Forces armées canadiennes:

  • Commandement des opérations interarmées du Canada
  • Force opérationnelle interarmées (Nord)
  • Force opérationnelle interarmées (Atlantique)
  • Commandement du soutien opérationnel du Canada
  • Groupe des Services de santé des Forces canadiennes
  • Commandant de la composante aérienne de la force interarmées, 1re Division aérienne
  • Commandant de la composante maritime (Atlantique)
  • Marine royale canadienne: NCSM Shawinigan
  • Armée canadienne: Unité d’intervention immédiate du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, Groupe-compagnie d’intervention dans l’Arctique du 35e Groupe-brigade du Canada et 1er Groupe de patrouille des Rangers canadiens
  • Aviation royale du Canada: 405e Escadron de patrouille à longue portée, 413e Escadron de transport et de sauvetage, 430e Escadron tactique d’hélicoptères, 440e Escadron de transport

Autres ministères et organismes du gouvernement:

  • Affaires autochtones et Développement du Nord Canada;
  • Agence des services frontaliers du Canada;
  • Environnement Canada;
  • Garde côtière canadienne: NGCC Pierre Radisson
  • Service canadien du renseignement et de la sécurité;
  • Centre d’opérations de la sécurité maritime – Est;
  • Agence de la santé publique du Canada;
  • Sécurité publique Canada;
  • Ressources naturelles Canada: Programme du plateau continental polaire
  • Gendarmerie royale du Canada;
  • Transport Canada.

Partenaires provinciaux, territoriaux, régionaux et municipaux:

Les officiels de l’Armée, de la ville de Whitehorse et du gouvernement du Yukon officialise leur participation à l’Opération Nanook 2013 (Photo: Government of Yukon)
  • Gouvernement du Yukon;
  • Ville de Whitehorse;
  • Gouvernement du Nunavut.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion3 commentaires