Passation de commandement au 5e GBMC à Valcartier: le colonel Fortin succède au colonel Lafaut (PHOTOS)

0

Le colonel Dany Fortin est devenu vendredi 5 juillet le 27e commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), succédant au colonel Stéphane Lafaut, promu brigadier-général lors de la cérémonie de passation de commandement à la Garnison Valcartier présidée par le brigadier-général Richard Giguère, patron du Secteur Québec de la Force terrestre et de la Force opérationnelle interarmées (Est) et qui a réuni 300 miltaires et une centaine d’invités.

En tant que 26e commandant, le colonel Lafaut dirigeait le 5 GBMC depuis le 23 juin 2011 à Valcartier. Le colonel Fortin arrive quant à lui de Toronto, où il a récemment complété le programme de sécurité nationale au Collège des Forces canadiennes.

Étaient aussi présents à la cérémonie, notamment, le major-général à la retraite Terry Liston, qui fut commandant de la brigade de 1983 à 1985 alors qu’il était brigadier-général, ainsi que, venant tout droit d’Ottawa, le lieutenant-général Stuart Beare, le patron du Commandement des opérations interarmées du Canada.

C’est d’ailleurs Stuart Beare, en sa qualité de lieutenant-général, qui a fait brigadier-général le colonel Lafaut qui se dirige maintenant vers Ottawa, où il sera le nouveau directeur pour les procédures de sécurité canadiennes.

La cérémonie s’est déroulée comme suit: le 5e GBMC s’est rassemblé une dernière fois sous le commandant sortant, le colonel Lafaut, puis, ce fut l’entrée des drapeaux, l’arrivée des dignitaires, la revue du 5e GMBC, l’allocution du commandant sortant, la remise de commandement, l’allocution du brigadier-général Giguère, la remise du fanion au colonel Lafaut, et, enfin, la remise du commandement au nouverau commandant, le colonel Dany Fortin.

Après la signature des parchemins, on a pu entendre la première allocution du colonel Fortin en tant que commandant du 5e Groupe Brigade, qui a été suivie de trois «Hourras» retentissants, de l’hymne national, de l’avance en ordre de revue et, finalement, du salut général, du départ des dignitaires et des officiers et du départ des troupes.

La musique, comme de bien entendu, était assurée par la fanfare du Royal 22e régiment, dont les trois bataillons, d’ailleurs, sont des unités du 5e GBMC.

«On doit toujours garder nos sacs paquetés»

Lors d’un point de presse à la fin de la cérémonie, le colonel Fortin a tenu à dire «qu’on [le Canada]a les meilleurs soldats au monde, qu’on doit continuer de s’entraîner constamment pour faire face à toutes sortes de défis dans l’environnement opérationnel d’aujourd’hui.»
«Que ce soit l’Afghanistan ou autre chose, on ne sait pas ce qui s’en vient demain. Moi ce que je pense , il faut toujours garder nos sacs paquetés.», a déclaré le nouveau commandant.

«À la mesure de nos moyens financiers», a-t-il fait remarquer « il faut toujours continuer à s’entraîner parque on sait pas quand quelqu’un va avoir besoin de nous, au Canada ou à l’étranger, que ce soit pour défendre nos intérêts, que ce soit pour protéger les Canadiens qui sont dans le besoin chez nous.»

Par contre, a-t-il noté «On a quand même une pause chez nous, c’est pas notre brigade qui serait la première à être appelée pour se déployer outre-mer, mais, maintenant ce serait une autre brigade.»

«Nous, on doit continuer à parfaire nos connaissances, entraîner des nouveaux, il y a des gens qui changent de position, continuer de faire des cours avancés, s’entraîner pour être prêt pour faire face à n’importe quel défi», a donc conclu le colonel Fortin à son premier point de presse en sa qualité le commandant du 5e GBMC .

Quant aux problèmes que cela pourrait poser en cette période d’austérité budgétaire, le colonel a bien précisé qu’il était convaincu «qu’à tous les niveaux, on est conscient qu’il faut faire un entraînement robuste et professionnel» et a réaffirmé il restait confian à cet égard: «Il y des contraintes budgétaires, ça s’applique partout et les forces canadiennes ne font pas exception on est capable de composer avec ces coupures ou ces changements-là et on va tire noter épingle du jeu et on va s’entraîner pour face à n’importe quel défi.».

Le nouveau commandant et le 5e GBMC

Originaire de Montmagny, le colonel Fortin a été admis au Collège militaire royal de Saint-Jean en 1985.

Le colonel est loin d’être un nouveau venu à Valcartier et au 5e GBMC.

Il a occupé différents postes au 5e Régiment d’artillerie légère, à Valcartier et a assumé le poste de G3 opérations du 5e GBMC à Valcartier et de G7 de Secteur de la force terrestre , à Montréal.

En 2010, il a successivement occupé les postes de chef de cabinet et de conseiller spécial du chef d’État-major de la Défense.

Promu à son grade actuel en 2011, il a été alors nommé directeur de la disponibilité opérationnelle au Quartier général de l’Armée à Ottawa.

Le colonel Fortin a aussi commandé la batterie X du 5e Régiment d’artillerie légère du Canada de 2003 à 2005 et a occupé le poste de commandant adjoint du Régiment et, en juin 2007, est devenu commandant de l’unité.

Ses tours opérationnels l’ont amené en Bosnie-Herzégovine, ainsi qu’à Kaboul et Kandahar, en Afghanistan.

Le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada est la plus importante formation opérationnelle au Québec et la seule brigade francophone au Canada. Composé de 11 unités, dont 3 unités affiliées, le 5 GBMC regroupe près de 5 000 militaires et dispose d’environ 1300 véhicules de toutes sortes.
Les dernières années ont été très actives pour les hommes et femmes du 5 GBMC.

C’est le 5e GBMC qui a fourni les 900 militaires de l’opération Attention, la contribution du Canada à la mission de formation de l’OTAN en Afghanistan et les soldats de l’Opération Hamlet qui viennent de déployer en Haïti dans le cadre de la mission des Nations-Unies dans ce pays, la MINUSTAH.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.