Soudan du Sud: armée et ONU s’avouent incapables de protéger les civils

1
Une femme et son enfant aux environs de Fertait, un village de l'état sud-soudanais de Jonglei (Photo: Archives/ONU)
Une femme et son enfant aux environs de Fertait, un village de l’état sud-soudanais de Jonglei (Photo: Archives/ONU)

Le vice-ministre sud-soudanais de la Défense a affirmé que ni ses troupes, ni les Casques bleus de l’ONU n’étaient capables de défendre les civils dans l’État de Jonglei, secoué par de nouveaux affrontements entre milices.

Une vidéo filmée par des responsables onusiens dans l’État de Jonglei, dans l’est du Soudan du Sud, et que l’AFP a pu visionner, montre des colonnes de miliciens de l’ethnie Lou Nuer lourdement armés passer devant un petit contingent de soldats sud-soudanais et de Casques bleus inactifs.

«Nous avons beau croire en la responsabilité de protéger, notre mandat en tant que gouvernement et le mandat de l’ONU ne peuvent pas être remplis avec les ressources que nous avons là», a affirmé à l’AFP mardi soir le vice-ministre, Majak D’Agoot.

Lire l’article sur Slate Afrique>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire