Syrie: à Homs, les rebelles résistent encore à l’assaut des forces du régime

1
La ville de Homs, en avril 2013 (Photo: Archives/ Shaam News Network//AFP/HO)
La ville de Homs, en avril 2013 (Photo: Archives/ Shaam News Network//AFP/HO)

Les rebelles syriens retranchés dans la Vieille ville de Homs résistaient encore lundi à l’assaut de forces du régime et à leurs alliées du mouvement chiite libanais Hezbollah qui tentent de reprendre le contrôle de ce quartier occupé par les rebelles, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, l’OSDH.

Homs, qui avait été surnommée début 2012 «capitale de la révolution» par les insurgés, relie le nord et le sud du pays, et contrôle ainsi les principales routes d’approvisionnement, d’où son importance stratégique.

Avant le début de la guerre civile, Homs, où les conflits confessionnels ont été particulièrement sanglants, comptait 800 000 habitants, dont 25% d’alaouites, un mouvement du chiisme, 65% de sunnites, 8% de chrétiens et 2% de chiites et ismaéliens.

L’armée syrienne, qui avance depuis quelques semaines sur tous les fronts, tente d’isoler les rebelles et de couper leur «routes» d’approvisionnement et a lancé samedi une offensive pour conquérir trois quartiers rebelles dans le centre de la ville.

Les forces du régime semblent maintenant déterminées à atteindre leur objectif.

L’Agence France Presse rapportait d’ailleurs il y a trois jours, samedi, qu’une source au sein des services de sécurité du régime lui avait confié que «L’important, c’est de nettoyer les quartiers de Homs aux mains des terroristes (sic) armés, notamment Khaldiyé, Hamidiyé et la Vieille ville».

«Les bombardements des secteurs rebelles de Homs se poursuivent avec violence, mais l’armée n’avance pas et pour le moment, elle n’a pu s’emparer d’aucune position», a déclaré aujourd’hui à la presse le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

«Nous pouvons affirmer maintenant que le Hezbollah prend part aux combats à Khaldiyé et utilise le quartier de al-Zahira (est, majoritairement alaouite) comme base arrière», a aussi précisé ce lundi 1er juillet Rami Abdel Rahmane qui affirme que «L’armée et ses supplétifs [NDLR, miliciens pro-régime] ont déjà perdu 32 hommes en deux jours».

Pendant ce temps, toujours selon l’OSDH, l’armée poursuit également ses bombardements dans et autour de Damas avec pour principale cible le camp palestinien de Yarmouk, dans le sud de la ville.


Violents combats à Homs (Vidéo: Al-Jazzera)

À lire aussi:

Syrie: avance lente, mais réelle des forces du régime sur tous les fronts>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire