Syrie: plus de 2 500 civils prisonniers des combats à Homs

0
Le quartier Baba Amr à Homs (Photo:Archives/ ONU)
Le quartier Baba Amr à Homs (Photo: Archives/ONU)

Plus de 2 500 civils seraient dans l’incapacité de quitter Homs selon les estimations de l’ONU, alors que l’assaut de forces du régime et de leurs alliées du mouvement chiite libanais Hezbollah pour reprendre le contrôle des quartiers occupé par les rebelles se poursuit depuis samedi

«Les bombardements des secteurs rebelles de Homs se poursuivent avec violence », rapportaient il y a deux jours l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

Le Secrétaire général des Nations Unies s’est dit mardi vivement préoccupé par l’escalade du conflit en Syrie, en particulier à Homs et a appelé les parties belligérantes à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter les victimes civiles, autoriser l’acheminement immédiat de l’aide humanitaire et permettre aux civils retenus à Homs de pouvoir quitter la ville sans peur d’être poursuivis.

Ban Ki-moon a aussi rappelé aux combattants leurs obligations en vertu du droit international et souligné la nécessité que les auteurs d’atrocités soient tenus responsables de leurs actes, rapporte le service d’information de l’ONU.

Enfin, le Secrétaire général a demandé une nouvelle fois encore de cesser les livraisons d’armes dans le pays et appelé «toutes les parties en Syrie, ainsi que leurs soutiens, à s’atteler plutôt à la recherche d’une solution politique».


Les bombardements se poursuivent à Homs (Vidéo: ITN)

À lire aussi:

Syrie: à Homs, les rebelles résistent encore à l’assaut des forces du régime>>

Syrie: avance lente, mais réelle des forces du régime sur tous les fronts>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.