Un astronaute canadien au Nunavut pour apprendre le processus de formation des cratères

0
Un astronaute canadien au Nunavut pour apprendre le processus de formation des cratères(Photo: ASC)
Un astronaute canadien au Nunavut pour apprendre le processus de formation des cratères(Photo: ASC)

Depuis le 16 juillet dernier, l’astronaute de l’Agence spatiale canadienne, l’ASC, Jeremy Hansen est en Extrême-Arctique pour apprendre les processus liés à la formation des cratères d’impact ainsi que les différentes méthodes et techniques de géologie qui pourraient être mises en pratique dans des missions futures sur la Lune ou sur un astéroïde.

Dans un communiqué à ce propos, l’ASC explique que Jeremy Hansen accompagne Gordon Osinski et son équipe du Centre for Planetary Science and Exporation, de l’Université Western, pour étudier un cratère d’impact sur l’île Devon.

C’est sur cette île inhabitée et très reculée au Nunavut (Canada), que l’on retrouve les cratères d’impact les plus exposés et les mieux préservés de la planète.

Présentement au cœur de cette expédition de dix jours, dit le communiqué de l’ASC, Jeremy Hansen appuie M. Osinski dans l’étude de la formation des cratères d’impact qui pourrait être mise en pratique ailleurs que sur Terre.

Les membres de cette expédition, dit l’Agence spatiale, ont un soutien et des approvisionnements limités. Ils ont été amenés sur le site par un avion, ils sont loin de toute civilisation et ils doivent compter les uns sur les autres pour atteindre les objectifs de leur mission.


Jeremy Hansen en formation pratique de géologie à l’Île Devon (Vidéo: ASC)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.