Un navire nord-coréen avec du matériel militaire intercepté au Panama

2
Le navire nord-coréen soupçonné de transporter des composants de missiles arraisonné au Panama, le 16 juillet 2013 (Photo: Rodrigo Arangua/AFP)
Le navire nord-coréen soupçonné de transporter des composants de missiles arraisonné au Panama, le 16 juillet 2013 (Photo: Rodrigo Arangua/AFP)

Le président du Panama a annoncé lundi que son pays avait arraisonné un navire nord-coréen venant de Cuba soupçonné de transporter des composants de missiles – ou bien ce qui ressemble à des missiles selon un porte-parole -, avant son entrée dans le canal de Panama.

Le cargo se trouve actuellement dans le port de Manzanillo, au nord de l’entrée du canal, et une inspection approfondie du chargement est en cours, a indiqué le président Ricardo Martinelli sur Radio Panama.

Selon les premières informations, le cargo Chong Chong Gang a été intercepté vendredi a l’entrée de canal coté Atlantique, dans les eaux territoriales panaméennes.

«Nous soupçonnions [qu’il y avait] de la drogue […] Quand nous avons commencé à décharger [le navire]qui venait de Cuba et qui avait pour destination la Corée du Nord, il y avait 220 000 quintaux de sucre, nous avons trouvé des conteneurs et nous soupçonnons qu’ils contiennent de l’équipement perfectionné de missile et cela n’est pas autorisé», a dit le président.

M. Martinelli a ajouté que le capitaine du navire avait tenté de se suicider et que l’équipage, composé d’environ 35 hommes, s’était révolté quand la police est intervenue et avait tenté de saboter la fouille.

«Le canal de Panama est un canal de paix et non de guerre». «Tout le monde doit bien comprendre: vous ne pouvez pas laisser passer des armes de guerre non déclarées par le canal de Panama», a-t-il martelé.

Le chargement non déclaré du bateau nord-coréen «ressemble à première vue à des missiles, mais nous allons attendre qu’il soit examiné par des spécialistes», a déclaré à l’AFP le porte-parole de la présidence du Panama, Luis Eduardo Camacho.

Le navire «a éveillé nos soupçons en raison de la réaction violente du capitaine et de l’équipage vendredi après-midi », a déclaré le ministre de la Sécurité du Panama, José Raul Mulino, à la radio. Panama a demandé aux Nations unies et au Conseil de sécurité d’envoyer des experts pour examiner la cargaison.

Javier Caraballo, un responsable de la lutte antidrogue, a précisé pour sa part que «jusqu’à présent, (les Panaméens) n’ont pas trouvé de drogue dans le bateau, mais du matériel militaire«.

Cuba est le seul régime communiste d’Amérique et un des rares alliés de la Corée du Nord, avec la Chine. Les Nord-Coréens, qui produisent des missiles de tous types, ont lancé en décembre dernier une fusée à trois étages qui a placé un satellite en orbite. Pyongyang avait parlé alors d’un lancement à des fins scientifiques, mais de nombreuses voix s’étaient élevées contre cette action, en parlant de missile lancé au mépris des résolutions de l’ONU.

En 1962, l’installation par les Soviétiques de missiles nucléaires à Cuba avait placé le monde au bord de l’affrontement nucléaire.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion2 commentaires

  1. Une chance que le Panama veille sur la sécurité mais la coré du nord envisage encore la guerre je n'en reviens de la patience des dirigeants de ce monde qui le laisse faire a sa guise