Bachar al-Assad veut résoudre la crise syrienne d’une «main de fer»

0
Bachar al-Assad à Daraya en Syrie, le 1er août 2013 (Photo: Présidence syrienne)
Bachar al-Assad à Daraya en Syrie, le 1er août 2013 (Photo: Présidence syrienne)

Au cours d’un rare entretien télévisé, le président syrien, Bachar al-Assad, a assuré, dimanche soir, que le conflit qui frappe le pays depuis 28 mois ne se résoudrait qu’en réprimant l’opposition d’une «main de fer».

Bachar al-Assad n’en démord pas. Pour le président syrien, il n’existe aucune autre issue pour cette sanglante guerre civile que la solution militaire. «La crise ne sera résolue que sur les champs de bataille», a-t-il déclaré, dimanche soir, dans un entretien à la télévision publique.

Au cours de cette entrevue de 45 minutes, le chef d’État syrien s’est montré des plus confiants quant à une victoire des siens dans les semaines ou les mois à venir. «Aucune solution ne peut être trouvée avec le terrorisme, excepté en le réprimant avec une main de fer», a-t-il martelé.

Pour preuve, les affrontements se sont poursuivis toute la journée de dimanche. Dans l’ouest du pays, une bataille entre rebelles et forces du régime a causé la mort d’au moins 30 personnes des deux camps dimanche, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Cinq membres d’une famille favorable au régime ont par ailleurs été assassinés par des hommes armés dans le nord de Damas. Autant de heurts et de drames qui traduisent l’instabilité chronique dans laquelle est plongé le peuple syrien depuis de longs mois.

La Coalition nationale syrienne «n’est pas fiable»

Si la communauté internationale tente vainement de trouver une solution politique à ce conflit au long cours, Bachar al-Assad reste persuader que cela n’est pas possible. Le président syrien justifie ses déclarations en évoquant le rôle de la Coalition nationale syrienne, principale instance de l’opposition.

Selon Assad, elle «n’est pas fiable» et est «à la solde de plus d’un pays du Golfe». Elle n’aurait ainsi aucun rôle à jouer dans une quelconque recherche de solution pour mettre fin à ce bain de sang.

Si le pays reste enliser dans une situation déplorable, Bachar al-Assad a néanmoins tenu à féliciter ses forces armées, toujours engagées face aux insurgés.

En présence de personnalités politiques et religieuses et de membres de la société civile, il a souligné les «réalisations héroïques de l’armée syrienne dans la défense du pays». Avant de se montrer des plus démagogiques, saluant le peuple syrien «pour s’être rangé du côté des forces armées, afin de défendre la Syrie et ses ressources».


Syrie : Bachar el-Assad clame la certitude de la «victoire» – 1er août 2013 (Vidéo: Euronews)

À lire aussi:

Syrie: le régime interdit aux commerçants l’usage de devises étrangères >>

Homs: au moins 40 morts dans l’explosion d’un dépôt de munitions de l’armée d’Assad >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l'Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d'une licence en Information­-Communication, Gaëtan s'intéresse aux enjeux internationaux à travers l'analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.