Dans les coulisses du Tattoo militaire de Québec (PHOTOS)

0

Si à l’origine son nom signifiait le couvre-feu imposé aux auberges hollandaises, le «taptoe», le tattoo n’a désormais plus rien à voir et permet de mettre en avant des formations de musiciens militaires.

À Québec, le tattoo militaire a eu lieu pour la première fois en 1967 pour les 100 ans de la Confédération, mais désormais l’évènement est intégré au Festival international de musique militaire de Québec (FIMMQ).

45eNord.ca s’est rendu aux dernières répétitions des formations au Colisée Pepsi avant la grande première. Nous avons ainsi rencontré l’adjudant-chef (à la retraite) Réjean Blais, qui est directeur artistique du FIMMQ et directeur musical du Tattoo militaire de Québec. Il explique que c’est un défi et un plaisir de gérer des musiques aussi variées.

«On commence par créer, imaginer ce que l’on veut faire en mélangeant tous les orchestres, puis on fait faire les arrangements musicaux et on met tout cela en scène une fois qu’ils sont arrivés ici, et cela fonctionne toujours très bien», explique l’adjudant-chef.

La musique retentit, les formations s’avancent. Pour le tableau d’ouverture, les musiciens reprennent des chansons d’Édith Piaf, dont c’est le 50e anniversaire de son décès.

Un peu plus tard, les solistes ténors du Chœur de l’Armée rouge russe font leur entrée et font vibrer les murs de l’amphithéâtre.

Présent depuis les tout débuts du festival, le capitaine François Dorion est également à la tête de la Musique des Voltigeurs de Québec depuis 1997.

«Même l’humain qui fait le moins de musique, qui n’a jamais touché un instrument, va avoir une mélodie en tête, va fredonner un air. Ça fait partie de nos vies.

On se lève en musique, on se couche en musique. On a besoin de se dynamiser : la musique est là. On a besoin d’intérioriser : la musique est là.

La musique est très proche de l’humain, c’est indissociable, alors c’est une passion. On peut seulement en écouter, ou on peut en faire partie, en créer chaque jour et l’amener à se développer, à évoluer… c’est ce qu’on a choisi.»

– – –

Le Tattoo 2013 en chiffres

Quatre représentations jeudi et vendredi 22 et 23 août à 19h00 et le samedi 24 août à 14h00 et 19h30.

750 musiciens dont 150 choristes * 17 000 pieds carrés d’espace scénique * 2 400 pieds carrés de décor  * 170 000 watts d’éclairage * 100 microphones * 1 000 pieds linéaires de structure de ponts * 7 semi-remorques d’équipements * 2 000 heures-homme de montage * 900 heures-homme de programmation.

À lire aussi:

15e édition du FIMMQ: un Grand concert aux accents allemands, russes et chiliens (PHOTOS) >>

 

Le 15e Festival international de Musiques militaires de Québec est officiellement lancé! (PHOTOS) >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.