Golan: Israël détruit une pièce d’artillerie après des tirs dans sa direction

0
Un officier israélien observe dans le Golan le côté syrien de la frontière près de Qouneitra, le 6 juin 2013 (Photo: Jalaa Marey/AFP)
Un officier israélien observe dans le Golan le côté syrien de la frontière (Photo: Archives/Jalaa Marey/AFP)

En réponse à des tirs en provenance de Syrie, Tsahal a tiré un missile Tamuz en direction de l’endroit sur le plateau du Golan à partir duquel des obus de mortier ont été tirés samedi.

Les forces israéliennes ont ainsi détruit un canon de l’armée syrienne canon qui faisait feu en direction du territoire israélien.

Des obus de syriens tirés plus tôt samedi avaient atterri dans une zone ouverte sur le plateau du Golan et aucun dégât ni blessé n’a été signalé.

Selon l’armée israélienne, les tirs d’obus ne visaient pas spécifiquement Israël et ils étaient la conséquence du débordement au delà des frontières des combats qui font rage en Syrie.

Ils n’en représentaient pas moins un danger.

Israël a aussi porté plainte auprès de la Force des nations unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD), qui surveille le respect du cessez-le-feu entre Israël et la Syrie depuis 1974.

La situation sur le plateau du Golan est tendue depuis le début de la guerre civile Syrie il y a plus de deux ans.

Jusqu’à maintenant, les incidents sont restés mineurs, mais relativement fréquents, avec des tirs à l’arme légère ou au mortier ayant atteint Israël, qui n’héhiste pas à répliquer.

Israël, qui a occupé, puis annexé les quelque 1.200 km2 du plateau du Golan dont il s’était emparé lors de la guerre des six-jours en 1967, est encore techniquement en guerre avec son voisi, l’accord de cessez-le-feu n’ayant pas été suivi d’un accord de paix.

Encore plus tôt samedi, un autre obus s’était abattu près de la frontière, mais l’armée n’a pu encore préciser s’il était tombé du côté syrien ou israélien.

Samedi également, 16 civils syriens blessés par les combats entre l’armée et les rebelles dans leur pays ont été évacués vers des hôpitaux israéliens.

Deux d’entre eux ont été évacués à l’hôpital de Nahariya, deux à l’hôpital Poriya à Tibériade, et les autres au Ziv Medical Center.

À lire aussi:

Syrie: les rebelles et les forces du régime s’affrontent sur le plateau du Golan>>

 

Syrie: combats près de Damas, un obus sur le plateau du Golan>>

 

Échanges de tirs sur le Golan: la tension monte entre Israël et la Syrie>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.