Hommages et émotions au Tattoo militaire de Québec 2013 (PHOTOS)

1

Pour son édition 2013, le Tattoo militaire de Québec s’est renouvelé en faisant participer trois nouvelles formations en provenance de la France, d’Allemagne et du Chili.

Si un résumé de ce Tattoo devait être fait, il se résumerait en un mot: «Waw!», comme nous l’a dit Jean-Pierre, un des spectateurs venu tout spécialement depuis Sept-Iles.

C’est tout d’abord au son de l’Hymne à l’amour que les formations du Canada et internationales ont fait leur entrée sur scène, toutes ensembles, puis après un Hymne national interprété par la Musique des Voltigeurs de Québec et sous la direction du capitaine Dorion, c’est la Musique du Royal 22e Régiment qui en a mis plein les yeux aux quelques 5.000 spectateurs, avec des airs résolument rock.

Le corps de cornemuses et tambours de la Gendarmerie royale du Canada et les danseuses écossaises ont pris le relais et ont emmené les amateurs à taper des pieds et des mains sur des airs rappelant l’Écosse notamment. Et l’Équipe de précision du Royal 22e Régiment a suivi avant de se faire voler la vedette par une autre formation canadienne, plus jeune cette fois: la Musique des Cadets de la Région de l’Est, Richelain.

Entrés sur une musique des plus rythmée, les cadets ont insufflé une bonne dose d’énergie à cette première partie du spectacle. Enchaînant les morceaux, les cadets du Québec ont finalement laissé la place à la formation française, non sans recevoir une bonne dose d’applaudissements de l’auditoire.

C’est donc la Fanfare du 27e Bataillon de Chasseurs alpins d’Annecy qui a suivi. Chaussés de skis et de raquettes, les chasseurs alpins ont réalisé toute une performance, mélangeant humour, hommage et tradition militaire.

Concluant la première partie du spectacle, un Hommage à nos soldats de la Guerre de Corée 1951-1953 a livré un des moments – si ce n’est LE moment – le plus vibrant et émouvant de toute la soirée. Accompagnés de la Musique des Voltigeurs de Québec, de la Musique nationale de la Réserve navale et des Cornemuses de la GRC, deux enfants coréens ont rejoints au centre de l’amphithéâtre, et sous les applaudissements de la foule, des vétérans canadiens de la Guerre de Corée, dont le plus ancien dépasse largement les 90 ans.

Finalement, au cours de la deuxième partie de la soirée, les solistes émérites du Chœur de l’Armée rouge ont emporté la foule. Avec leurs voix et la Musique du Royal 22e Régiment, ils ont conquis les spectateurs qui leur ont réservés un tonnerre d’applaudissements.

La Musique royale de la Marine belge a elle aussi jouée sur la carte de l’humour en interprétant notamment la musique des célèbres petits nains bleus, les Schtroumpfs.

Après un hommage à Edith Piaf, dont c’est cette année le 50e anniversaire de sa mort, et la Musique de l’Armée de terre de Neubrandenbourg, la Musique symphonique de la Force aérienne du Chili a laissé aller toute la puissance de ses cuivres et de ses tambours. Mêlant elle-aussi humour, tradition militaire et airs célèbres, le combat de directeurs musical restera dans les annales. À la «Star Wars», les deux maîtres se sont affrontés sur scène durant plusieurs minutes.

Enfin, pour la grande finale, ils étaient près de 700 musiciens et participants à jouer les marches internationales de tous les pays présents. Un final époustouflant pour une soirée époustouflante! Si vous n’êtes pas conquis, rien ne pourra vous conquérir!

À lire aussi:

 

Dans les coulisses du Tattoo militaire de Québec (PHOTOS) >>

 

15e édition du FIMMQ: un Grand concert aux accents allemands, russes et chiliens (PHOTOS) >>

 

Le 15e Festival international de Musiques militaires de Québec est officiellement lancé! (PHOTOS) >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire