«Il y aura un millier d’autres Bradley Manning», selon Julian Assange

Bradley Manning à Fort Meade, dans le Maryland, le 15 mars 2012 (Photo: Archives/Brendan Smialowski/AFP)
Temps de lecture estimé : < 1 minute

Le fondateur de WikiLeaks a réagi mercredi à la condamnation du soldat américain responsable de la fuite de centaines de milliers de documents confidentiels.

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a réagi mercredi à la condamnation de Bradley Manning à 35 ans de prison, pour avoir dévoilé 700 000 documents au public.

«Le célèbre informateur Bradley Manning a été condamné par un tribunal militaire à passer un minimum de 5,2 ans en prison, avec un maximum de 32 ans en comptant le temps déjà écoulé derrière les barreaux», explique Julian Assange. Tout cela, «pour avoir dévoilé des informations sur le comportement du gouvernement américain», dénonce-t-il.


Bradley Manning : 35 ans de prison et son renvoi de l’armée pour « déshonneur » – 21 août 2013 (Vidéo: Euronews)

Lire l’article complet sur Le Point >>