«Il y aura un millier d’autres Bradley Manning», selon Julian Assange

2

Le fondateur de WikiLeaks a réagi mercredi à la condamnation du soldat américain responsable de la fuite de centaines de milliers de documents confidentiels.

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a réagi mercredi à la condamnation de Bradley Manning à 35 ans de prison, pour avoir dévoilé 700 000 documents au public.

«Le célèbre informateur Bradley Manning a été condamné par un tribunal militaire à passer un minimum de 5,2 ans en prison, avec un maximum de 32 ans en comptant le temps déjà écoulé derrière les barreaux», explique Julian Assange. Tout cela, «pour avoir dévoilé des informations sur le comportement du gouvernement américain», dénonce-t-il.


Bradley Manning : 35 ans de prison et son renvoi de l’armée pour « déshonneur » – 21 août 2013 (Vidéo: Euronews)

Lire l’article complet sur Le Point >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

Discussion2 commentaires

  1. Julian Assange na aucune valeur comme la loyauté, l'honneur, Patrie, et devoir et executer les ordres, ce sont ses valeurs qui font un soldat et Bradley Manning est un petit con comme Snowden

  2. OUF! Loyauté, honneur! De bien grands mots! Et le courage, la liberté, la vérité???Relisez monsieur Nadeau la Déclaration d'indépendance des État-Unis de 1776. Relisez-la bien! . "Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur. Les gouvernements sont établis parmi les hommes pour garantir ces droits, et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés. Toutes les fois qu'une forme de gouvernement devient destructive de ce but, le peuple a le droit de la changer ou de l'abolir…" Les USA d'aujourd'hui n'ont plus de mémoire et ses petits soldats aveugles sont les serviteurs de trafiqueurs de la vérité! La déclaration de 1776 a été écrite par des gens qui affirment:"…nous, les représentants des États-Unis d'Amérique, assemblés en Congrès général, prenant à témoin le Juge suprême de l'univers de la droiture de nos intentions,…" M.Nadeau, êtes-vous certain que les USA d'aujourd'hui agissent en citoyens droits et bien intentionnés???