L’aide militaire américaine à l’Égypte sera suspendue déclare le Sénateur Leahy

0
Le Sénateur américain Patrick leahy, président du Sous-comité sur les opérations étrangères (Photo: Sénat américain/WikiCommons)
Le Sénateur américain Patrick leahy, président du Sous-comité sur les opérations étrangères (Photo: Sénat américain/WikiCommons)

Le sénateur américain Patrick Leahy, a déclaré que gouvernement Obama a décidé de suspendre son aide jusqu’à ce qu’il ait complété un «vaste réexamen» de ses relations avec le Caire.

—-
Mise à jour au 20/08/2013 à 14h35

La porte-parole du Département d’État, Marie Harf, contredit le sénateur Leahy et affirme lors du point de presse qui était encore en cours au moment d’écrire ces lignes que l’aide américaine à l’Égypte n’est pas suspendue et que toute déclaration qui dirait le contraire [que l’aide est suspendue]est«tout simplement fausse».

Annonçant qu’une révision de la politique de l’administration est en cours et reconnaissant que les 585 millions $ qui restent sur les 1,3 milliard $ pour l’année fiscale n’ont pas encore été déboursés, la porte-parole du Département d’État rappelle que, de toutes façons, l’échéance pour le déboursement de ces 585 millions$ n’arrive pas avant la fin de l’année fiscale, le 30 septembre.

Marie Harf souligne que, d’ici là, l’aide n’est ni suspendue, ni «ralentie», tout en admettant que le progrès de l’Égypte vers la démocratie sera un facteur déterminant de ce réexamen de l’aide économique et militaire américaine à l’Égypte, sans cacher toutefois que le rôle de l’Égypte dans la stabilité de cette région du monde sera lui aussi un facteur important.

La porte-parole du Département d’État américain rappelle aussi que la partie de l’aide économique destinée à des organisations non-gouvernementales en Égypte ne devrait pas être affectée par cette révision.

Quant à savoir pourquoi et comment le bureau du Sénateur Leahy en est arrivé à annoncer ce matin que l’aide américaine sera suspendue, la porte-parole n’a offert aucune réponse.

—-

L’administration Obama a décidé de suspendre temporairement le versement de l’aide militaire directe, la livraison d’armes à l’armée égyptienne et certaines formes d’aide économique à l’Égypte en raison de l’effusion de sang continue dans ce pays, rapporte aujourd’hui le site d’information américain The Daily Beast citant le sénateur démocrate du Vermont et président du sous-comité des opérations à l’étranger du Sénat américain Patrick Leahy.

Selon le bureau de Leahy, le gouvernement américain aurait donc décidé d’agir comme si la destitution le 3 juillet du président islamiste élu Mohamed Morsi par l’armée était un coup d’État et de suspendre temporairement la plupart des formes d’aide militaire, sans aller jusqu’à annoncer publiquement si elle considère ou non l’action de l’armée comme étant véritablement un coup d’État,

Selon ce que rapporte le Daily Beast, l’aide à l’Égypte sera suspendue pendant que les États-Unis mèneront un «vaste examen» [ndlr, une vaste réévaluation] de la relation» avec le Caire.

Les 585 millions $ d’aide promis à l’armée égyptienne qu’il reste à verser sur le total annuel de 1,3 milliards $ pour l’année fiscale 2013 ne sont techniquement pas dues avant 30 septembre, la fin de l’année fiscale.

Deux responsables auraient révélé au site d’information que des conseillers juridiques de la l’administration américaine ont jugé qu’il était préférable d’observer la loi restreignant l’aide militaire sur une base temporaire, comme si la destitution du président islamiste était un coup d’État en attendant de statuer définitivement sur cette question.

«La décision a été que nous allons éviter de dire que c’était un coup d’État, mais, par mesure de sécurité, nous allons agir comme si la désignation [comme coup d’État]avait été faite», tout en ménageant la possibilité pour l’administration de faire machine arrière et d’annuler cette mesure.

Outre les 585 millions de dollars des 1,3 milliards de dollars d’aide au financement pour l’année fiscale 2013, se trouvent ainsi également suspendues la livraison des hélicoptères Apache que le gouvernement égyptien avait déjà payé pour, et le dépôt des fonds de soutien économique pour les programmes qui pourraient bénéficier directement au gouvernement de transition égyptien.

En revanche, le chef de la diplomatie saoudienne, le prince Saoud al-Fayçal, a affirmé lundi que les pays arabes étaient prêts à compenser toute baisse de l’aide occidentale à l’Égypte.

«Ceux qui ont annoncé l’arrêt de leur aide à l’Égypte ou menacent de le faire doivent réaliser que la nation arabe et islamique, avec les ressources dont elle dispose, n’hésitera pas à apporter son aide à l’Égypte», a déclaré le prince Saoud alors que l’Union européenne réfléchit à une possible suspension de ses aides financières au Caire.

Le prince Saoud, dont le pays a déjà annoncé 5 milliards de dollars d’aide à l’Égypte après le renversement début juillet par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi, a vivement déploré les positions des pays occidentaux dans lesquelles il a vu un soutien aux islamistes égyptiens.
Les voisins et alliés de Ryad, le Koweït et les Émirats arabes unis, ont annoncé pour leur part des aides respectives à l’Égypte de 4 et de 3 milliards de dollars.

Par ailleurs, le New York Times rapportait pour sa part hier qu’Israël envisage d’intensifier sa campagne diplomatique exhortant l’Europe et les États-Unis de soutenir le gouvernement égyptien et, de son côté.


Les responsables de l’Union européenne se réunissent le 21 août pour discuter de la suspension de l’aide à l’Égypte (Vidéo: Jewish News One)

À lire aussi:

Égypte: les pays arabes prêts à compenser toute baisse de l’aide occidentale >>

 

Égypte: Morsi inculpé de «complicité de meurtre et de torture» >>

 

Égypte: le guide suprême des Frères musulmans arrêté dans la nuit de lundi à mardi >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.