Le NORAD et la Force aérienne Russe s’entraînent ensemble contre le terrorisme aérien

Un CF-18 du 409e Escadron d’appui tactique vole en formation serrée avec un KC-135 du 465th Air Refueling Squadron de la United States Air Force (Photo: Archives/AW/NAC Scott Taylor/U.S. Navy)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Un CF-18 du 409e Escadron d’appui tactique vole en formation serrée avec un KC-135 du 465th Air Refueling Squadron de la United States Air Force (Photo: Archives/AW/NAC Scott Taylor/U.S. Navy)
Un CF-18 du 409e Escadron d’appui tactique vole en formation serrée avec un KC-135 du 465th Air Refueling Squadron de la United States Air Force (Photo: Archives/AW/NAC Scott Taylor/U.S. Navy)

Le NORAD (North american air command) et la Force aérienne Russe s’entraîneront ensemble les 27 et 28 août contre le terrorisme aérien lors de l’exercice Vigilant Eagle 2013, auquel participeront du personnel militaire et des aéronefs de la Russie, du Canada et des États-Unis, à partir de centres de commandement en Russie et aux États-Unis.

En partenariat avec la Federal Aviation Administration américaine et sa contrepartie russe, l’exercice de cette année sera en effet axé sur les procédures nationales de surveillance et d’intervention en cas de situation de terrorisme aérien.

 

L’exercice portera sur les procédures pour faciliter le transfert de la surveillance d’un avion détourné – un avion digne d’intérêt – d’un pays à un autre et l’échange d’information sur la poursuite aérienne.

L’exercice de cette année prendra la forme d’aéronefs simulant deux vols internationaux : un en provenance de l’Alaska en vol dans l’espace aérien russe, puis un en provenance de Russie en vol dans l’espace aérien américain.

Dans le scénario de l’exercice, un transporteur aérien commercial immatriculé à l’étranger est saisi par des terroristes lors d’un vol international et ne répond pas aux communications. Cette situation fera en sorte que la Force aérienne de la Fédération de Russie et le NORAD devront lancer ou détourner des chasseurs pour enquêter sur le transporteur commercial et le suivre. L’exercice portera sur le transfert de la surveillance de l’aéronef d’un pays à l’autre par les pays participants.

La série d’exercices Vigilant Eagle permet aux États-Unis, au Canada ( via NORAD) et à la Russie de coordonner leurs interventions combinées à l’égard des menaces de détournement d’avion.

La série d’exercices Vigilant Eagle a été menée à quatre reprises depuis sa création.

Elle a été lancée en 2008 avec un exercice de simulation par ordinateur, suivi par le premier exercice de vol réel en août 2010, auquel ont participé des intercepteurs, des avions ravitailleurs et des avions AWACS des deux participants.

Il a eu ensuite un autre exercice de vol réel réussi en 2011 et, 2012, un autre exercice de simulation par ordinateur a été réalisé à la demande de la Force aérienne de la Fédération de Russie.

«Des exercices de simulation poar ordinateur réalisés dans les dernières années ont permis d’établir des relations de travail et de trouver des solutions techniques au partage d’information, ce qui a mené aux succès des exercices de vols réels en 2010 et 2011», souligne le NORAD.

L’exercice Vigilant Eagle 2013 servira donc à approfondir et à renforcer la coopération et le partenariat continus dans ce domaine.

À lire aussi:

Russes, Américains et Canadiens finalisent à Ottawa l’exercice conjoint Vigilant Eagle >>

 

Vigilant Eagle: les russes et l’Amérique unis contre le terrorisme >>