Le programme de surveillance des communications américain a aussi espionné les Nations Unies

Le siège de la NSA à Fort Meade, au Maryland, le 29 janvier 2010 (Photo: Saul Loeb)
Temps de lecture estimé : < 1 minute

Le programme de surveillance des communications de la National Security Agency (NSA) américaine a eu accès, à partir de l’été 2012, au contenu des conversations transitant par le système de visioconférence des Nations unies, révèle dimanche 25 août l’hebdomadaire allemand Spiegel.

Le journal s’appuie sur des documents divulgués par Edward Snowden, qui expliquent que l’agence américaine est parvenue l’an dernier à «casser» le système de chiffrage utilisé au sein des Nations unies pour sécuriser les communications par visioconférence.

Les documents révélés par M. Snowden avaient déjà démontré que la NSA ciblait des diplomates internationaux aux Nations unies, et plus particulièrement la délégation européenne.

Mais c’est la première fois que des détails sont connus sur les moyens mis en œuvre pour surveiller les échanges entre diplomates onusiens, pourtant protégés par des accords internationaux signés par les Etats-Unis.


La NSA a aussi espionné l’ONU – 25 août 2013 (Vidéo: Russia Today)

Lire l’article complet sur Le Monde >>