Léger fléchissement des coûts du F-35 depuis 2012, annonce le SNAC

2
Les cinq concurrents pour le remplacement des CF-18 canadiens, Boeing, Lockheed Martin, EADS, Dassault et Saab (Crédit: montage, Nicolas laffont, 45eNord.ca)
Les cinq concurrents au départ pour le remplacement des CF-18 canadiens, Boeing, Lockheed Martin, EADS, Dassault et Saab. Depuis, Saab s’est retiré.  (Archives/montage, Nicolas laffont, 45eNord.ca)

Dans sa «Mise à jour annuelle de 2013 des chasseurs de la nouvelle génération», l’analyse comparative du Secrétariat national d’approvisionnement en chasseurs (SNAC) indique pour le Canada des changements marginaux dans les divers sous-éléments de coûts du F-35 et une diminution générale de 0,3 % entre les des estimations des coûts du cycle de vie de 2012 et de 2013.

En réponse au Rapport du printemps 2012 du vérificateur général sur le remplacement des avions de combat du Canada, le gouvernement du Canada avait mis en place un plan en sept points pour l’aider à prendre les meilleures décisions qui soient concernant le maintien d’un chasseur des Forces armées canadiennes pendant une grande partie du XXIe siècle.

Depuis le lancement de ce plan, le financement pour l’acquisition d’un chasseur de remplacement a été gelé.

Dans le cadre du Plan à sept volets , le SNAC, a donc publié cette semaine la Mise à jour annuelle de 2013 des chasseurs de la nouvelle génération.

Cette deuxième Mise à jour annuelle présente les estimations à jour du coût du cycle de vie pour les appareils F-35 et établit une comparaison entre les estimations actuelles et celles figurant dans la Mise à jour annuelle de 2012.

En 2012, l’estimation de coûts était de 44 820 millions $. L’estimation de coûts actuelle est de 44 676 millions $, ce qui reflète une diminution globale de 0,3 pour cent.

La nouvelle estimation de coûts reflète une diminution dans les coûts de maintien en puissance et d’exploitation, ainsi qu’une augmentation dans les coûts d’élimination et de conception.

Quant à la réserve de prévoyance pour le soutien, elle a été substantiellement augmentée pour faire en sorte qu’elle demeure prudente. Cette réserve de prévoyance sera évaluée de nouveau quand les estimations de coûts de soutien à jour et vérifiées de manière indépendante auront été présentées à une réunion de l’U.S. Defense Acquisition Board [conseil d’acquisition de la Défense américaine].

Le gouvernement du Canada , qui avait été l’objet de vives critiques du vérificateur général Michael Ferguson pour avoir sous-estimer les coûts du F-35, s’est engagé à ne prendre aucune décision à l’égard du remplacement des avions chasseurs CF-18 tant que le Plan à sept volets ne sera pas terminé, et toutes les options, dit le gouvernement, demeurent sur la table.

À lire aussi:

Remplacement des CF-18: Dassault croit dans les chances du Rafale>>

 

Le Pentagone annonce la première baisse des coûts pour le F-35>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Discussion2 commentaires

  1. Ils ont du chemin a faire pour encore baisser le prix de ce tas de ferraille mais pour Harper le clown il ne marchande pas, ils sont bon les américains dirait notre Elvis Gratton

  2. Je me pose la question du milliard, Harper le clown, nous dis pas son choix pour l'avion de chasse ils me semble que ce n'est pas compliquer de choisir un avion avec toutes les questions qu'il a omis de dires lors de l'achat du f35
    il me semble qu'il doit avoir une petite gène pour nous dires la grosse bévue qu'il va commettre. J'espères que ce soit le Rafale de Dassaut ou le F15 silent E, Le premier pour les retombées économique et de sa fiabilité aux combat ou il est a sont meilleur et pour le F15 fiabilité et pour le combat