Les deux Corées s’entendent sur les familles séparées: les réunions reprennent le 25 septembre

0
Des Nord-Coréens disent au revoir à leurs proches qui habitent en Corée du Sud après trois jours de réunion de familles séparées par la guerre de Corée, le 1er novembre 2010 près du Mont Kumgang, en Corée du Nord (Photo: Archives/AFP)
Des Nord-Coréens disent au revoir à leurs proches qui habitent en Corée du Sud après trois jours de réunion de familles séparées par la guerre de Corée, le 1er novembre 2010 près du Mont Kumgang, en Corée du Nord (Photo: Archives/AFP)

À l’issue de la rencontre de vendredi entre les deux Croix-Rouge à Panmunjom dans la Zone démilitarisée, les deux Corées se sont mises d’accord pour la tenue des réunions de familles séparées au mont Kumgang du 25 au 30 septembre, rapporte l’agence sud-coréenne Yonhap.

Selon le porte-parole du ministère sud-coréen de l’Unification Kim Hyung-suk, cité par l’agence sud-coréenne, l’accord prévoit qu’une liste de 200 à 250 personnes sera échangée à l’avance (le 29 août) et cent personnes seront choisies parmi cette liste jusqu’au 16 septembre prochain.

Les parties sont aussi tombées d’accord sur la nécessité de tenir aussi des réunions en novembre prochain.

Par ailleurs, des réunions par vidéoconférence pour les personnes incapables de se déplacer, principalement en raison de leur âge avancé, auront lieu le 22 et 23 octobre avec 40 familles de part et d’autre.

Toujours selon le porte-parole du ministère sud-coréen de l’Unification, il y aura maintenant une autre rencontre de travail des Croix-Rouges pour l’organisation des réunions de familles séparées en novembre prochain juste après les premières réunions de septembre.

Pour ces familles, le temps presse

À la fin de cette guerre (1950-53), des millions de Coréens ont été séparés de leurs proches certains se trouvant au nord et d’autres au sud de la frontière qui coupe en deux la péninsule depuis 1953.

Aujourd’hui, le nombre des inscrits encore en vie pour ces réunions s’élevait en Corée du Sud à 73.461 personnes (57%) en juin 2013 sur une totalité de 128 808 inscrits depuis 1988 auprès du ministère de l’Unification.

Mais, parmi ces personnes encore en vie, 80,5% sont âgées de plus de 70 ans et même la moitié plus de 80 ans, alors que le nombre de personnes ayant bénéficié des réunions tenues entre 1985 et 2012 ne s’élève qu’à 21.891 personnes.

Les dernières rencontres entre proches, organisées par la Croix-Rouge, remontent à 2010 et seules quelques centaines de personnes participent à chaque round de rencontres, alors que 72.000 Sud-Coréens, dont la moitié ont plus de 80 ans, attendent de revoir leurs proches résidant au Nord.

Après trois longues années d’interruption, les réunions des familles séparées par la guerre de Corée, il y a 60 ans, pourront donc enfin reprendre pour ces Coréens pour qui, plus que jamais, le temps presse.


La Corée du Nord avait accepté dimanche 18 août, la proposition de Séoul de reprendre les réunions des familles séparées par la guerre (Vidéo: Euronews)

À lire aussi:

Reprise cet automne des réunions de familles coréennes séparées  >>

 

Rencontre des Croix-Rouge coréennes pour préparer les réunions de familles séparées  >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.