L’Inde lance aujourd’hui l’INS Vikrant, son premier porte-avions nucléaire «Made in India»

1
Lancement de l’’INS Vikrant dans le port de Cochin (Inde) (AFP
Lancement de l’’INS Vikrant dans le port de Cochin (Inde) (AFP

L’Inde lance ce lundi 12 août son premier porte-avions, l’INS Vikrant, construit avec un budget de quelque 5 milliards de dollars US, dans un effort pour moderniser son équipement militaire qui provient en grande partie de la vieille Union soviétique.

Le lancement officiel du porte-avions de 40 000 tonnes, qui entrera en service en 2018 une fois une batterie de tests effectués, aura lieu aujourd’hui dans le port de Cochin (sud), en présence de hauts responsables militaires et de diplomates et marquera l’entrée de l’Inde dans le club restreint des pays qui conçoivent et construisent leurs porte-avions, avec les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Russie, et la France.

Le porte-avion sera accompagné par l’ancien navire de guerre russe Admiral Gorshkov, rebaptisé INS Vikramaditya, qui doit être livré d’ici fin 2013.

Actuellement le pays ne possède qu’un seul porte-avions, un vaisseau britannique de 60 ans, acquis en 1987 et rebaptisé INS Viraat, mais qui sera peu à peu abandonné au cours des prochaines années.

Le gouvernement indien investit des milliards de dollars US dans la modernisation de son équipement militaire. Selon le cabinet KPMG, le pays va dépenser 112 milliards de dollars US dans l’armement de 2010 à 2016.

Samedi, le gouvernement indien avait aussi annoncé a annoncé que le premier sous-marin nucléaire bâti en Inde était prêt pour des essais.

Le Premier ministre Manmohan Singh avait alors déclaré être «ravi d’apprendre que le réacteur à propulsion nucléaire à bord de l’INS Arihant, le premier à avoir été construit en Inde, est en état de fonctionnement».

Tous ces programmes ont pour objet de «projeter la puissance de l’Inde, en extension de sa diplomatie». Le porte-avion lancé aujourd’hui doit renforcer la crédibilité de l’Inde, mais ne devrait pas selon les analystes changer pour l’instant l’équilibre des forces avec la Chine dont l’expertise en matière nucléaire et de capacité de construction maritime reste supérieure.

La Chine, pour sa part avait mis en service en septembre 2012 son premier porte-avions, le Liaoning, construit à partir de la coque d’un navire destiné à l’origine à la Marine soviétique, le Varyag, qui n’avait jamais été achevé.

Elle a aussi annoncé en avril dernier la construction d’un dceuxième porte-avion qui sera plus grand encore que le premier.

*Avec AFP


le lancement du premier porte-avion bâti en Inde, le INS Vikrant (Vidéo: News Express Online)

À lire aussi:

La Chine annonce un deuxième porte-avions, plus grand que le premier>>

 

La Chine serait en train de construire son deuxième porte-avions>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire