Oui, la zone 51 existe bel et bien! C’est la CIA qui le dit!

La State Route 375, aussi connue sous le nom de Extraterrestrial Highway, est située à proximitée de la Zone 51 (Photo: Archives/Wikimedia Commons)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
La State Route 375, aussi connue sous le nom de Extraterrestrial Highway, est située à proximitée de la Zone 51 (Photo: Archives/Wikimedia Commons)
La State Route 375, aussi connue sous le nom de Extraterrestrial Highway, est située à proximitée de la Zone 51 (Photo: Archives/Wikimedia Commons)

La Central Intelligence Agency (CIA) vient de reconnaître officiellement l’existence de la mystérieuse zone 51, qui fait le bonheur de l’imagination de tous les ufologues.

Comme prévu, «Paradise Ranch» est localisé dans l’État américain du Nevada, à 200 kilomètres de Las Vegas.

Popularisée par des séries comme X-Files ou Stargate SG-1, la base militaire excite l’imagination de nombreux ufologues (si ce n’est tous), qui considèrent que la base est utilisée comme lieu de contact entre les États-Unis et les extraterrestres.

Un document de près de 400 pages vient d’être déclassifié et publié par la CIA suite à une demande en 2005 de Jeffrey T. Richelson, un membre de l’Institut national de recherche de l’Université George Washington, en vertu du Freedom of Information Act (équivalent américain de la Loi sur l’accès à l’information canadienne).

Si la zone 51 avait déjà été citée dans quelques documents déclassifiés dans le passé, c’est en revanche la première fois qu’un communiqué reconnaît officiellement son emplacement et son existence.

Toutefois, les documents déclassifiés ne font aucune mention de l’affaire Roswell de 1947. En parcourant les pages, on apprend ainsi que la base est intimement liée au programme des avions espions U-2, utilisés durant la guerre froide pour espionner les Soviétiques et au programme des avions A-12 Oxcart.

Mais Jeffrey T. Richelson a déclaré à CNN qu’il pense que ce pourrait être le signe d’un changement radical dans la volonté du gouvernement de déclassifier des informations sur la fameuse base, ce qui signifie encore plus d’informations qui pourraient sortir sur la zone 51 dans le futur.

À lire aussi:

Le FBI minimise un mémo sur l’existence… des extraterrestres >>