Rencontre des Croix-Rouge coréennes pour préparer les réunions de familles séparées

0
Des Nord-Coréens disent au revoir à leurs proches qui habitent en Corée du Sud après trois jours de réunion de familles séparées par la guerre de Corée, le 1er novembre 2010 près du Mont Kumgang, en Corée du Nord (Photo: Archives/AFP)
Des Nord-Coréens disent au revoir à leurs proches qui habitent en Corée du Sud après trois jours de réunion de familles séparées par la guerre de Corée, le 1er novembre 2010 près du Mont Kumgang, en Corée du Nord (Photo: Archives/AFP)

Les deux Croix-Rouge, nord et sud-coréenne, se rencontreront demain à Panmunjom pour préparer la reprise des réunions de familles coréennes séparées par la guerre qui a coupé la péninsule en deux.

La Corée du Nord a émis ce message par le biais du canal de communication à Panmunjom en ajoutant aussi son souhait de «reprendre le tourisme intercoréen au mont Kumgang le plus vite possible» et son espoir de tenir une réunion de travail à ce sujet fin août ou début de septembre au mont Kumgang, rapporte ce matin l’agence sud-coréenne Yonhap.

Le tourisme au mont Kumgang s’était arrêté brusquement après qu’une sud-coréenne eut été abattue par balle par un soldat nord-coréen en juillet 2008.

Après des années d’interruption, la Corée du Nord a finalement accepté, dimanche 18 août, la proposition de Séoul de reprendre les réunions des familles séparées par la guerre de Corée, il y a 60 ans.

À la fin de cette guerre (1950-53), des millions de Coréens ont été séparés de leurs proches certains se trouvant au nord et d’autres au sud de la frontière qui coupe en deux la péninsule depuis 1953.

Les dernières rencontres entre proches, organisées par la Croix-Rouge, remontent à 2010. Seules quelques centaines de personnes participent à chaque round de rencontres, alors que 72 000 Sud-Coréens, dont la moitié ont plus de 80 ans, attendent de revoir leurs proches résidant au Nord.

Avant-hier, Séoul avait fait une contre-proposition vis-à-vis de la réunion sur le tourisme au mont Kumgang pour sa tenue le 25 septembre et avait affiché sa volonté d’organiser des réunions de familles séparées autour de la «fête des moissons», Chuseok, entre les 18 et 20 septembre, rapporte encore l’agence sud-coréenne.

Pendant ce temps, les personnes ayant de la famille en Corée du Nord téléphonent à la Croix-Rouge coréenne ou visitent son bureau pour mettre à jour leurs informations personnelles pour s’assurer qu’elles seront contactées par les autorités si les réunions de familles ont bel et bien bien lieu.

Beaucoup d’entre elles sont inscrites sur les registres de la Croix-Rouge depuis plus de 20 ans et attendent toujours.

À lire aussi:

Reprise cet automne des réunions de familles coréennes séparées >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.