Tunisie: pourparlers lundi entre l’UGTT et Ennahda

0

Le parti islamiste tunisien au pouvoir et le puissant syndicat UGTT doivent tenir de premiers pourparlers lundi, en pleine crise déclenchée par l’assassinat d’un opposant fin juillet, tandis que l’opposition mobilisait encore des centaines de manifestants dimanche soir à Tunis.

L’UGTT, forte d’un demi-million d’adhérents et capable de paralyser le pays, a indiqué que le chef du parti Ennahda, Rached Ghannouchi, celui du syndicat, Houcine Abassi, et le président de l’Assemblée nationale constituante (ANC), Mustapha Ben Jaafar, participeraient aux pourparlers, sans donner plus de précisions.

Cette réunion interviendra après quatre jours chômés en Tunisie marquant la fin du Ramadan.

Mustapha Ben Jaafar a annoncé la semaine dernière le gel des travaux de la Constituante tant que des négociations regroupant tous les acteurs politiques et socio-économiques n’étaient pas lancées. Il avait demandé à l’UGTT de parrainer d’éventuels pourparlers.

Lire l’article sur L’Express>>


Tunisie, Sit in contre Ennahada à la place du Bardo à Tunis, face à l’Asemblée nationale constituante (Vidéo: Jalel Lakhdar)

À lire aussi:

Tunisie: la Constituante suspendue, l’opposition dans la rue>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.