Un hélicoptère de sauvetage américain HH-60 s’écrase à Okinawa

0
Un HH-60 Pave Hawk se prépare à atterrir après une mission de ravitaillement en vol au large d'Okinawa, au Japon (Photo: US Air photo / Staff Sgt force Chrissy Best)
Un HH-60 Pave Hawk se prépare à atterrir après une mission de ravitaillement en vol au large d’Okinawa, au Japon (Photo: US Air photo / Staff Sgt force Chrissy Best)

L’écrasement d’un hélicoptère de l’Aviation américaine ce lundi 5 août «dans les montagnes» près d’une base américaine dans la préfecture d’Okinawa ravive l’hostilité des habitants de l’île d’Okinawa envers la présence de l’armée américaine, rapporte ce matin l’agence japonaise Kyodo News.

L’hélicoptère de sauvetage HH-60, qui appartient à la base aérienne de Kadena à Okinawa, était en mission d’entraînement non précisé quand il s’est écrasé au Camp Hansen, a déclaré pour sa part l’Aviation américaine.

Quant à lui, le ministre de la Défense du Japon, Itsunori Onodera a déclaré sur la foi d’informations qu’il dit avoir reçues des Forces américaines, que trois des quatre membres d’équipage ont éjectés de l’hélicoptère, mais sont sains et saufs, alors que le quatrième, apparemment blessé, a été emmené à l’hôpital.

Le ministre japonais de la Défens a aussi déclaré que l’accident était regrettable et qu’il demandait aux autorités américaines de fournir des informations rapidement, mener une enquête approfondie et de prendre des mesures préventives.

Même si la préfecture de police d’Okinawa assure toutefois qu’il n’y a pas eu de blessé ou de dommages à l’extérieur de la base, cet accident ravive l’hostilité des Japonais à l’égard de la présence militaire américaine sur l’île d’Okinawa.

L’accident survient au moment où se manifeste une forte opposition locale au déploiement d’ avions de transport Osprey 12-22 MV du Corps des Marines sur l’île.

Environ la moitié des 50 000 soldats américains au Japon sont basés à Okinawa en vertu d’un pacte de sécurité nippo-américain et l’hostilité à la présence militaire américaine sur l’île est un problème de longue date, de nombreux résidents se sont plaignant de la criminalité liée à la base, du bruit et des accidents.

Un autre accident, survenu en 2004, avait soulevé un tollé quand un hélicoptère CH-53 de la base de Futenma du Corps des marines avait percuté un bâtiment universitaire à proximité de la base, sans toutefois faire de blessé.

À lire aussi:

Les États-Unis parviennent à un compromis sur la remise au Japon de la base aérienne d’Okinawa>>

L’inconduite de ses soldats complique la présence militaire des États-Unis au Japon>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.