Une nouvelle attaque meurtrière de drone au Yémen cible Al-Qaïda

0
Les États-Unis ont mené des dizaines d’attaques de drones contre des terroristes (Photo: Archives/US Air Force)
Les États-Unis ont mené des dizaines d’attaques de drones contre des terroristes (Photo: Archives/US Air Force)

Aujourd’hui, mercredi, après l’évacuation hier des personnels diplomatiques américains et britanniques en raison d’une «menace imminente» d’Al-Qaïda, le réseau teroriste a été de nouveau la cible d’une attaque meurtrière de drone.

Sept présumés militants d’Al-Qaïda, qui circulaient en voiture dans le sud du pays, ont été tués lorsque les deux voitures circulant dans la localité de Nassab (dans la province sudiste de Chabwa) ont été totalement détruites et les sept corps déchiquetés.

Avec cette cinquième attaque en onze jours dans le sud, le sud-est et l’est de Sanaa, les drones auraient donc fait au total 24 morts au Yémen depuis le 28 juillet.

Par ailleurs, le gouvernement yéménite a dit pour sa part déploré ces évacuations estimant qu’il était capable d’assurer la protection des missions diplomatiques sur son territoire et que les évacuations faisaient le jeu des extrémistes et qu’elles nuisaient à sa collaboration avec ses alliés internationaux contre la branche locale du réseau, Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), considérée comme la plus active du réseau terroriste..

Tout comme les Américains, les Britanniques ont aussi fait évacuer tout leur personnel de leur ambassade à Sanaa et placé leur marine marchande en état d’alerte maximum.

La France et l’Allemagne quant à elles maintenaient toujours aujourd’hui mercredi leur ambassade fermées.

Les Pays-Bas et la Belgique ont conseillé à leurs ressortissants de quitter le Yémen au plus vite et Rome, à son tour, a mis en garde face au «risque particulièrement élevé» d’enlèvements.

Les autorités yéménites pour leur part disent craindre une infiltration dans la capitale, Sanaa, de nombreux affiliés d’Al-Qaïda qui seraient prêts à entrer en action.

Les autorités craignent tout particulièrement les attentats aux voitures piégées.

Le dispositif de sécurité déployé à Sanaa ne concerne d’ailleurs pas seulement les intérêts occidentaux mais aussi les principaux bâtiments publics de la capitale.

Selon la presse américaine, ce serait à la suite de l’interception la semaine dernière de messages entre le numéro un d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, et Nasser Al-Whaychi, le chef d’Aqpa basé au Yémen, où le premier ordonnait au second de perpétrer des attentats à compter de dimanche dernier, 4 août, que Washington a décidé de fermer ambassades et consulats.


Washington et Londres évacuent leurs ressortissants du Yémen (Vidéo: Euronews)

À lire aussi:

Yémen: quatre membres présumés d’Al-Qaïda tués lors de l’attaque d’un drone>>

 

Les États-Unis évacuent l’ambassade et demandent aux Américains de quitter le Yémen «immédiatement»>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.