Le négociateur en chef chinois sur le nucléaire nord-coréen en visite à Pyongyang

1
Wu Dawei, le négociateur en chef chinois sur le nucléaire nord-coréen, en visite à Pyongyang le 26 août (Photo: KCNA)
Wu Dawei, le négociateur en chef chinois sur le nucléaire nord-coréen, en visite à Pyongyang le 26 août (Photo: KCNA)

Wu Dawei, le négociateur en chef chinois des pourparlers à six visant la dénucléarisation de la Corée du Nord est arrivé lundi 26 août à Pyongyang, rapporte l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

KCNA a annoncé laconiquement (par une seule phrase) que Wu Dawei était arrivé à Pyongyang: «Wu Dawei, l’envoyé spécial du gouvernement chinois pour la question de la péninsule coréenne, et sa délégation, est arrivé ici lundi».

L’agence nord-coréenne n’a donné absolument aucun détail sur le but de sa visite ni sur son itinéraire.

On peut toutefois présumer que la visite est liée aux efforts de Pékin pour redémarrer les négociations des pourparlers à six.

Les pourparlers à six auxquels participent les deux Corées, les États-Unis, la Russie, la Chine et le Japon, sont à suspendus depuis 2008, alors que la Corée du Nord avait quitté les négociations suite à la condamnation par la communauté internationale de son programme de développement de missiles balistiques.

Par ailleurs, une source au sein du gouvernement de Corée du Sud a déclaré sous couvert de l’anonymat que Séoul suit de près la visite et attend le résultat des discussions, rapporte pour sa part l,agence sud-coréenne Yonhap. «L’important est que la Corée du Sud et la communauté internationale envoient un message cohérent et créent des conditions qui mènent au dialogue», aurait déclaré cette source.

De son côté, toujours selon l’agence sud-coréenne, une source diplomatique à Pékin, elle aussi sous couvert de l’anonymat, a dit que «La visite de Wu à Pyongyang est vue comme faisant suite à la visite le mois dernier du vice-président Li». «Au cours de la visite, Wu devrait appeler la Corée du Nord à la dénucléarisation, tout en essayant à faire reprendre au Nord le chemin des pourparlers à six.»

À lire aussi:

Les États-Unis et la Chine réaffirment leur volonté de dénucléariser la péninsule coréenne>>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. Je remarque que la Chine fait tous a sont pouvoir de ne pas faire perdre la face de Kim le débile fantoche, mais ne fait absolument rien aux actions de la coré du nord face a sont programme nucleaire. et rajoute constament une pression sur la communauté mondiale d'une menace d'une guerre avec sont plus proche voisin.