Corée du Sud: opposition à l’achat du F-15 s’il n’est que moins cher sans être performant

1
Un avion F-15 de l'opération Noble Eagle surveille le ciel (Photo: US Air Force)
Un avion F-15 de l’opération Noble Eagle surveille le ciel (Photo: Archives/US Air Force)

C’est le monde à l’envers: alors que les Canadiens se plaignent que leur gouvernement s’apprêtait à payer beaucoup trop cher pour ses avions de chasse, les Sud-Coréens, leurs chefs militaires en tête, se plaignent au contraire que leur gouvernement ne choisisse pas des chasseurs qui offrent une assez forte capacité de dissuasion face à la turbulente Corée du Nord.

Un groupe d’anciens chefs de l’armée de l’air à la retraite ont fait part de leur opposition au projet du gouvernement d’acquérir 60 avions de chasse nouvelle génération F-15 SE de Boeing, critiquant le processus de sélection qui a donné la priorité au prix et non aux capacités de l’avion, rapporte l’agence sud-coréenne Yonhap.

L’Administration du programme d’acquisition de défense (DAPA) de la Corée du Sud a lancé le 12 août un appel d’offres dans le cadre de son projet d’acquisition, six mois après avoir dû le suspendre parce que toutes les propositions qu’elle avait alors reçues dépassaient le budget de Séoul fixé à 8,3 milliards de wons (7,45 milliards $).

Finalement, deux enchérisseurs ont été éliminés pour raison de budget, le F-35 de Lockheed Martin et l’Eurofighter d’EADS.

Les responsables de Lockheed Martin et d’EADS ont toutefois dit qu’ils restent en course, car ils n’ont reçu aucune notification officielle de la part du gouvernement sud-coréen.

Les dix-sept anciens généraux-chefs de l’armée de l’air avaient envoyé fin août une lettre à l’Assemblée nationale, au bureau présidentiel et au ministère de la Défense, leur demandant de reconsidérer leur processus d’évaluation qui ne tenait pas suffisamment compte des capacités des avions proposés.

L’Administration du programme d’acquisition de défense (DAPA) avait déclaré qu’elle ne pouvait pas signer de contrat avec les entreprises dépassant son budget, mais la Défense sud-coréenne ne peut ignorer totalement l’opinion publique sur l’achat d’armes de défense aériennes stratégiques qui doivent offrir une forte capacité de dissuasion face à la Corée du Nord et il semble que pour les sud-coréens, qui ont un voisin pour le moins imprévisible, la protection soit au moins aussi importante que les économies.

«La DAPA a établi une règle irrationnelle voulant que tout avion dépassant le budget de 8.300 milliards de wons ne peut pas être sélectionné», ont dit les généraux dans leur lettre, ajoutant «(La DAPA) devrait entreprendre une évaluation détaillée (des trois avions).»

La DAPA présentera les résultats de son évaluation vendredi au bureau présidentiel et tiendra une réunion avec les chefs des armées à la fin du mois pour rendre sa décision finale.

Au lieu de se borner à acquérir un avion qui rentre dans son budget, les généraux ont suggéré au gouvernement d’acquérir une «capacité de défense aérienne asymétrique» contre la Corée du Nord, qui signifie des avions de chasse furtifs tels que le F-35.

«Il n’est pas encore clair si le gouvernement sélectionnera le F-15 SE ou reverra son programme d’acquisition», a dit un membre du ministère de la Défense sous couvert d’anonyma., selon ce que rapporte l’agence sud-coréenne.

À lire aussi:

Corée du Sud: dernier appel d’offres pour l’acquisition de 60 avions de chasse >>

 

Avions de chasse sud-coréens: tous contre Lockheed Martin qui risque l’élimination >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. Bon combien d'argent ou pot de vin que Lockeed Martin a offert aux généraux sur coreen pour persuader que le F35 a capacité très très réduites et peut performant et non invisible de ce tas de ferraille coûteux nous le saurons jamais mais il ne faut pas prendre le monde payeur de taxe pour des lanternes cela serait insulté notre intelligence et dires que notre gourvernement agis en bon père de famille va escroquer ses enfants nous canadiens en nous enfonçant un balais dans le fond…. je vous laisse terminer la phrase.