Deux Canadiens, dont une diplomate, ont perdu la vie dans l’attaque de Nairobi

0
Le «Westgate Mall» à Nairobi (Simon Maina/AFP)
Le «Westgate Mall» à Nairobi (Simon Maina/AFP)

Deux Canadiens, dont une jeune diplomate qui n’était âgée que de 29 ans, Annemarie Desloges, ont perdu la vie dans l’attaque survenue au centre commercial Westgate Mall, dans la capitale kenyane, confirme le bureau du premier ministre Stephen Harper.

—-
Mise à jour du 22 septembre 2013 à 18h30:

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a indiqué qu’en plus de deux Canadiens tués, trois autres compatriotes ont été blessés lors de l’attaque.

M. Baird a indiqué que, parmi les blessés, il y a deux citoyens canadiens alors que le troisième est un résident permanent.

14h51

Par respect pour le souhait exprimé par la famille de vivre son deuil dans l’intimité, le ministère canadien des Affaires étrangères a décidé de ne pas dévoiler l’identité du deuxième canadien qui a été tué lors de l’attaque des terroristes shebabs au Westgate Mall.

Toutefois, la porte-parole du ministère, Katheen Workman, a pu préciser à 45eNord.ca qu’il ne s’agissait pas d’un diplomate, d’un militaire ou d’une personne à l’emploi du gouvernement canadien.

—–

Annemarie Desloges était au service du gouvernement du Canada depuis 2008. Précédemment affectée à Delhi, elle a travaillé au ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration, ainsi qu’à l’Agence des services frontaliers du Canada à Nairobi au cours des deux dernières années.

Elle laisse dans le deuil son époux, Robert Munk.

«Le cœur et les prières des Canadiens accompagnent les familles et les amis des personnes touchées par cette tragédie insensée, et nous offrons nos plus sincères condoléances à ceux et celles qui pleurent la perte d’Annemarie Desloges, l’une de nos diplomates, qui a péri durant l’attaque.», a déclaré par voie de communiqué le premier ministre canadien.

« Annemarie Desloges était une fonctionnaire distinguée du ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration qui servait le Canada au haut-commissariat du Canada au Kenya en tant qu’agente de liaison avec l’Agence des services frontaliers du Canada. Nous nous souviendrons d’elle et nous honorerons sa mémoire.», a ajouté M. Harper.

«Le Canada condamne avec la plus grande fermeté ce geste lâche et haineux, qui visait apparemment d’innocents civils qui faisaient simplement leurs emplettes», a affirmé Stephen Harper, ajoutant que « Les attaques terroristes comme celle-ci visent à miner les valeurs et le mode de vie qui sont chers aux Canadiens, et elles réaffirment notre besoin de continuer à prendre des mesures vigoureuses pour protéger la sécurité des Canadiens où qu’ils soient dans le monde».

«Nous ne pouvons laisser les actes terroristes demeurer impunis. Le personnel canadien de notre mission offre aux autorités kényanes toute l’aide possible pour que les auteurs de cette attaque haineuse soient traduits en justice», a conclu le premier ministre Harper.

À lire aussi:

Les Shebabs somaliens revendiquent clairement l’attaque et la prise d’otage de Nairobi >>

 

Au moins 22 morts, des dizaines de blessés dans une fusillade au Kenya avec prise d’otages >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.